• Vue sur la montagne

    Souvent sur la montagne, à l'ombre du vieux chêne,

    Au coucher du solei, tristement je m'assieds ;

    Je promène au hasard mes regards sur la plaine,

    Dont le tableau changeant se déroule à mes pieds.

     

    Ici, gronde le fleuve aux vagues écumantes ;

    Il serpente, et s'enfonce en un lointain obscur ;

    Là, le lac immobile étend ses eaux dormantes

    Où l'étoile du soir se lève dans l'azur.

     

    Au sommet de ces monts couronnés de bois sombres,

    Le crépuscule encor jette un dernier rayon,

    Et le char vaporeux de la reine des ombres

    Monte, et blanchit déjà les bords de l'horizon.

     

    Cependant, s'élançant de la flèche gothique,

    Un son religieux se répand dans les airs,

    Le voyageur s'arrête, et la cloche rustique

    Aux derniers bruits du jour mêle de saints concerts.

     

    Mais à ces doux tableaux mon âme indifférente

    N'éprouve devant eux ni charme ni transports,

    Je contemple la terre ainsi qu'une ombre errante :

    Le soleil des vivants n'échauffe plus les morts.

     

    De colline en colline en vain portant ma vue,

    Du sud à l'aquilon, de l'aurorte au couchant,

    Je parcours tous les points de l'immense étendue,

    Et je dis : "Nulle part le bonheur ne m'attend."

     

    Que me font ces vallons, ces palais, ces chaumières,

    Vains objets dont pour moi le charme est envolé ?

    Fleuves, rochers, forêts, solitudes si chères,

    Un seul être vous manque, et tout est depeuplé."

     

    Alphonse de Lamartine  "L'isolement" (extrait)

     

     

     

    DSCF1040

     

     

     

    DSCF1041

     

       Saint-Martin-les-Seyne est une toute petite commune des Alpes-de-Haute-Provence aux confins des Hautes-Alpes. Très peu peuplée, elle constituée de hameaux et de maisons isolées. Le "village-centre" est situé à flanc de montagnes avec une vue magnifique. Il n y a qu'une église, la mairie et deux maisons transformées en gîtes... C'est tellement perdu qu'on a eu toutes les peines du monde à trouver la route qui y mène !!

     

    DSCF1043


     

      L'église a du être jolie mais elle a été recouverte d'un affreux crépi... Dommage

     


    DSCF1047


     

      Quand on s'est rendus à Saint-Martin (en août dernier), un mariage avait eu lieu récemment, ils doivent être bien rares sur cette petite commune...

     

     

    DSCF1049

     

     

       On a rencontré une dame âgée regrettant la vie d'autrefois, à l'époque où l'école était encore ouverte.... De nombreuses personnes sont parties en ville.

     

     

    DSCF1055

     

    Un coin que Lamartine aurait peut-être apprécié....




    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 16 Octobre 2011 à 09:20
    Frieda
    Bonjour Esclarmonde
    Ce beau poème accopagne bien tes
    magnifiques images
    Hélas certains coins se vident
    l'appel de la ville se fait pressant
    Bisous et bon dimanche
    Frieda
    2
    Dimanche 16 Octobre 2011 à 10:08
    Le Chaton
    Les états d'âme de ce cher Lamartine vont très bien avec tes paysages ...dommage, il n'était pas en état de les apprécier. De nos jours ces petits havres de paix sont de plus en plus désertés, la vie moderne fait qu'il est difficile d'y subsister....et pourtant ils représentent la planche de salut de l'humanité, le seul remède anti-stress ! Bon dimanche Bises Le Chaton
    3
    Dimanche 16 Octobre 2011 à 10:59
    Nina Padilha
    J'aime t'emboîter le pas dans ces découvertes, de vallées en vallons, paysages charmants...
    Bisous !
    4
    Dan
    Dimanche 16 Octobre 2011 à 12:16
    Dan
    Un joli contraste avec mon environnement, grâce à toi. Merci . Bises Dan
    5
    Elo
    Dimanche 16 Octobre 2011 à 12:49
    Elo
    Magnifique poème de La Martine... Et toujours de belles photos en écho ! BRAVo ma belle ! Bisous
    6
    Dimanche 16 Octobre 2011 à 15:23
    Glycine blanche
    un bien bel endroit. Le dépeuplement du rural est terrible mais il permet de trouver des endroits d'isolement aux citadins ! Bon dimanche.
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    7
    Dimanche 16 Octobre 2011 à 16:50
    katara
    Je suis bien certaine qu'il aurait aimé, pour peu qu'en plus il y ai un lac !! belle journée
    8
    Mardi 18 Octobre 2011 à 18:11
    Sherry
    si j'adore Lamartine, je trouve que tu as eu une bonne idée d'y associer ces merveilleuses photos de ton chez toi. Mille bisous
    9
    Mercredi 19 Octobre 2011 à 12:57
    lmvoyager
    Votre article est intéressant pour deux points : la poésie du texte et des photos tout d'abord ; pour le constat, dramatique, de la désertification de certaines campagnes.
    A bientôt.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :