• Te rejoindre (52ème salon d'écriture)

    Pour ce salon du Partage des mots, Andrée nous propose de s'inspirer de deux photos :

     

    gouttes-16

     

     

    rang-e-12

     

     

     

     

     C'est au delà de ces fils barbelés que se trouve ton royaume, toi mon prince d'un autre monde que je ne reverrai sans doute jamais car Je bute toujours sur eux lorsque je veux te retrouver et je n'arrive toujours pas à les couper. Acérés et perçants, ils me séparent de toi et vrillent mon coeur en charpie et pourtant, là-bas le soleil se lève. Je peux le voir de loin mais je ne peux pas l'approcher à cause de ces fils.

     

       A force de rester appuyée contre ces maudits fils barbelés que j'ai inondé de mes larmes, je reste hagarde et en guenilles cherchant à ramper dans l'herbe verte pour passer sous cette clôture maudite qui me sépare de toi et de ton pays de rosée et de douces folies. Pour le moment, un brouillard épais me le cache et il faut que j'aiguise mes armes, des armes de persuasion, de séduction et de courage.

     

       Et c'est là-bas, au delà de cette brume inquiétante et sombre que je dois te rejoindre....

     

     

    Esclarmonde, le 27/09/2011


     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 27 Septembre 2011 à 10:48
    Frieda
    Bonjour Esclarmonde
    Ta participation est touchante, inspirée
    par ces magnifiques images
    Bisous et bonne journée
    Frieda
    2
    Mardi 27 Septembre 2011 à 11:17
    Le Chaton
    Quelle prose poétique! Elle est bien imaginée ton aspiration à passer de l'autre côté et voir des larmes dans ces photos, il fallait y penser pour donner de l'intensité à ton texte. Bravo ! Bonne journée Bises
    3
    Mardi 27 Septembre 2011 à 11:56
    Nina Padilha
    En découvrant cette photo, j'ai cru, au premier abord, que c'était un OVNI... Lol !
    Mais non. Juste une fleur de barbelés.
    J'aime ton approche.
    Bisous !
    4
    Mardi 27 Septembre 2011 à 12:16
    Le Chevalier Dauphin
    Diantre... Un prince au delà des barbelés. Les princes ne sont plus comme dans mes contes, d'habitude, c'est eux qui foncent tête baissée, bravant tous les maléfices pour quérir la belle.
    5
    Dan
    Mardi 27 Septembre 2011 à 14:31
    Dan
    Difficile d'attendre que la rouille s'en prenne à ces barbelés, alors à l'attaque. Bises dan
    6
    Mardi 27 Septembre 2011 à 17:40
    Sherry
    magnifique participation.... gros bisous
    7
    Mercredi 28 Septembre 2011 à 06:29
    timilo
    Comme une barrière infranchissable , ces fils de fer barbelé
    Joliment écrit ce défi
    Douce journée
    Bisous
    timilo
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :