• Spirale du temps

    Spirale du temps

     

        

       

       Se retrouver enfin après avoir patienté, rêvé, fantasmé, angoissé, prié. Quatre ans passé à être examinée et scrutée par tous les psychothérapeutes de la région. 

      

       Quatre ans passés entre bouffées d'espoir et envie d'en finir. 

      

       Quatre ans à creuser dans les tréfonds du passé, de l'enfance pour savoir d'où venait cet état permanent de décalage, d'envie constante de faire un pas de côté, de se sentir étrangère à son propre pays et à soi-même, à se vivre comme incomplète. 

      

       Quatre ans à essayer de compenser avec des parfums, de la nourriture, des cigarettes, des promenades dans la forêt, de la musique... 

      

       Et aussi des poésies jetées un peu partout sur la Toile. 

      

       Quatre ans à balancer entre le désespoir et la crainte de vieillir en essayant de l'oublier et la bouffée de désir d'adolescente lorsque je le revoyais ressurgir dans mon âme tourmentée. Vieillissement et décrépitude, jeunesse et vigueur, le tout entrelacés. 

      

       Ne pas mourir avant de le revoir. Ne pas devenir une vieille femme que personne ne regardera plus avant de sentir ses caresses et ses lèvres sur les miennes.

      

       Roulette russe : je le retrouve et mon sentiment de ridicule m'étreint, tant de pensées démentes et obsessionnelles pour quelqu'un de si ordinaire ; je le retrouve et ma douleur s'accentue car le délectable effroi est toujours là et je suis seule avec ma souffrance ; je le retrouve et son regard s'attarde sur moi, je m'offre à lui sans frein, sans fard, au risque de 

    me perdre mais aussi d'être comblée tant que le temps me le permet. 

      

       Quelques rares et précieuses heures à ses côtés, obligations maritales dans nos foyers respectifs, plusieurs centaines de kilomètres qui nous séparent lorsque les vacances sont finies. 

      

     Je ne sais pas encore si je te reverrai mais il faut arrêter le balancier, faire que la spirale du temps soit brisée, avec toi à mes côtés.

     

    Esclarmonde, le 8 janvier 2013

     


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 13 Janvier 2013 à 21:53

    Voilà un bien joli récit qui en dit long.... Serait-ce une petite mise au point? Quoiqu'il en soit c'est joliement écrit.

    bonne soirée, bisous!

    Ps : sais-tu que les liens de tes newsletters renvoient vers la newsletter en question et non sur l'article dont il s'agit? mais peut-être est-ce voulu?

    2
    flipperine Profil de flipperine
    Dimanche 13 Janvier 2013 à 23:10

    la vie n'est pas tjs facile et on a tous le rêve de voir des familles se réconcilier

    3
    Lundi 14 Janvier 2013 à 06:01

    le temps atténue parfois, il embellit souvent....... Mais qu'en jolis termes ces choses là sont mises ...

    peache

    4
    Dan_
    Lundi 14 Janvier 2013 à 07:14
    Dan_

    Rarement sans doute un texte a été aussi personnel. On y retrouve de nombreuses questions sur l'existence et notre façon à tous de tenter d'y répondre. Je pourrais me retrouver dans chacune de ces phases de doute. Tout ce que je peux te souhaiter c'est que le dénouement soit aussi heureux que pour moi. Bises Dan

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    5
    Lundi 14 Janvier 2013 à 07:59

    La spirale du temps!La valse des années.Des années qui s'accumulent innexorablement...Et ça ne m'angoisse pas:J'ai souvent l'impression d'etre le "gamin"qui dormait parfois dans les gares,ou dans les parcs de Londres,apres avoir été voir un concert!!!Ce qui me hante,cest de savoir QUAND!!!!Quand je franchirai la porte qui se refermera sur moi pour toujours...Tres bonne journée,Jean-Pierre

    6
    Lundi 14 Janvier 2013 à 08:03
    louv'

    "Ecrire c'est hurler en silence" ; en voici un exemple parfait.

    Je t'embrasse,

    Louv'

    7
    Lundi 14 Janvier 2013 à 08:51

    la passion est destructrice... dit-on

    8
    Lundi 14 Janvier 2013 à 09:38

    Bonjour Escalrmonde !
    Quelle spirale infernale... 4 ans à se torturer ainsi, mais ca continue, et ca fonctionne alors pourquoi pas ? Du moment que chacun supporte la situation.
    Ce texte est très personnel, je ressens bien tous les sentiments que tu as mis dedans ! J'espère que la spirale du temps te sera favorable
    Bises, belle journée

    9
    Lundi 14 Janvier 2013 à 13:25

    Passion quand tu nous tiens...

     

    Texte joliment écrit

    10
    Lundi 14 Janvier 2013 à 14:46

    waou


    j'ai lu


    et relu


    et je te fais un bisou

    11
    ozy
    Lundi 14 Janvier 2013 à 14:51

    une belle mise au point en ce début d'année.... le moment de rencontres pour les enfants (normal)  ... mais douleur pour les parents


    beaucoup de nons dits entre les lignes ...


    dans un couple il y en a toujous un qui aime et un qui est aimé... je crois comprendre qui aime..


    tu as trouvé un équilibre avec ton compagnon, je ferais en sorte d'oublier le père , à moins que tu penses pouvoir en attendre quelque chose dans le futur .. je veux dire de positif


    sinon je vais dire comme Louv' "écrire c'est hurler en silence"


    alors écris pour te délivrer mais ne rumines pas cela ne sert à rien


    je t'embrasse Esclarmonde Bouquet printanier attirant les papillons "Bonne journée"joelle

    12
    Lundi 14 Janvier 2013 à 20:26

    Coucou ma Belle... J'ai pas tout compris... mais j'ai SENTI et RESSENTI... Que 2013 remplisse tes profondes espérances. Bien bonne soirée à toi. Mistouline

    13
    Lundi 14 Janvier 2013 à 21:39
    durgalola

    bien triste ... un amour bien triste ..

    pourtant j'aime lire tes mots. 

    bises 

    14
    Esclarmonde Profil de Esclarmonde
    Lundi 14 Janvier 2013 à 21:43

    @ Melofaroh, c'est une sorte de mise au point en effet que j'ai laissé volontairement floue n'étant pas sur un forum psy ... Tu vois comme je suis douée en informatique ; j'étais persuadée que mon lien renvoyait vers l'article... Merci beaucoup de m'avoir prévenu !

     

    @ Flipperine, là il ne s'agit pas d'un membre de la famille à moins qu'elle ne soit singulièrement élargie, mais pourquoi pas vu l'évolution des moeurs en ce moment... 

     

    @ Peache, un souvenir certainement embelli par le temps en effet, merci pour ces mots très justes.

     

    @ Dan, oui c'est un texte personnel et j'ai mis une semaine avant de me décider à le publier, j'ai enlevé deux ou trois phrases qui résonnaient trop personnels pour ne pas donner le sentiment au lecteur de devoir donner des conseils comme on le fait avec une amie en peine. Contente de la résonnance que ce texte procure en toi et merci beaucoup d'avoir apprécié.

     

    @ J.Pierre, j'aime beaucoup la philosophie qui se dégage de ton commentaire... Moi aussi j'ai dormi dehors à Londres mais en pleine journée dans un de leurs superbes parcs... Avoir des beaux souvenirs et êtres serein, c'est déjà l'essentiel.

     

    @ Louv', sur le coup, je ne me souvenais plus d'où venait cette phrase... Mais c'est vrai que ce texte aurait été parfait pour cette communauté d'OB !

     

    @ Katara, dans ce cas là j'espère pas... Je pense que ça l'est si on perd toute lucidité à mon avis.

     

    @ Naïs, l'autre personne n'est pas au courant, que sa vie continue au mieux... Je crains de ne pouvoir faire plus !

     

    @ Jackie, le genre de chose qui se produit quand on s'y attend le moins évidemment, reste à en retirer quelque chose de constructif.

     

    @ Kasimir, j'espère que ça t'as plus, bisous à toi aussi !

     

    @ Joëlle, il ne s'agit pas de lui mais étant donné que j'ai laissé un peu de flou, normal que tu n'aie pas tout compris, ici ma vie privée était le prétexte pour faire une nouvelle, essayant de me lancer un peu dans l'écriture, c'est aussi l'occasion comme tu le dis si bien de ne pas ruminer dans mon coin ce qui est très mauvais pour le psychisme.

     

    @ Isabelle, sentir et ressentir c'est ce que je cherchais à provoquer, qu'importe si vous n'avez pas tout compris toi et les autres amis de blog, ce n'était pas le but. J'espère que c'était un moment de lecture au moins agréable.

     

    Bises et bonne soirée

    Esclarmonde

     

    15
    Esclarmonde Profil de Esclarmonde
    Lundi 14 Janvier 2013 à 22:04

    @ Durgalola, merci beaucoup, je vais passer à quelque chose de plus enjoué d'autant plus que ça me fera beaucoup de bien ! A bientôt, bises

    Esclarmonde

    16
    Lundi 14 Janvier 2013 à 23:45

    Bonsoir Esclarmonde,

    Félicitations car ce texte est à la fois très bien rédigé et très chargé en émotion.

    On y ressent très bien ton vécu.

    Ta vie privée ne concerne que toi mais c'est clair que nous, gens d'un certain âge sommes tous hantés par cette peur de vieillir et de ne plus plaire...c'est aussi mon cas.

    A bientôt

    Bises

    17
    Mardi 15 Janvier 2013 à 09:06

    Oui... La tête ? Il s'y passe tant de choses. Qui sait seulement à quel moment l'esprit "nait" dans ce qui n'est au départ que de la chair et du sang ?

    La bousculade... l'envie de faire plein de choses, l'espoir de les faire plus tard... quand on aura le temps... la sensation qu'on est dépassé par le temps, l'horreur de voir que certaines choses auxquelles on tenait ne seront pas faites ou inachevées (tel le château de Catherine La Grande) ...

    Quelquefois il est plus simple de presser sur la zapette, de diriger le projecteur ailleurs, de gommer "le souci" de penser à autre chose pour ne pas "penser" !!!

     

    18
    Esclarmonde Profil de Esclarmonde
    Mardi 15 Janvier 2013 à 09:49

    @ Rakaniac, peut-être que la société met trop sur un piédestal la jeunesse et la minceur et que, même si je m'en défend, je suis peut-être influencée par cette idéologie, pourtant tant qu'on a la santé et la possibilité physique de découvrir et arpenter des chemins, on ne devrait pas ainsi se démoraliser. Merci à toi et belle journée

     

    @ Peut-être, la présence de l'esprit dans notre cerveau est un mystère qui interroge les humains depuis toujours et sans être religieuse pour deux sous, je récuse l'idéologie matérialiste actuelle qui nous ravale au simple rang de mécanique. Certaines choses oui sont englouties par le temps qui passe, j'aime beaucoup ton analogie avec le château de Catherine la Grande qui bien que puissante, ne pouvait pas tout contrôler... A bientôt, passe une belle journée

     

    Esclarmonde

     

    19
    Jonas D.
    Mardi 15 Janvier 2013 à 18:55

    Texte cru et difficile que je me garde bien d'approfondir à ce stade ; ma vie a été suffisament bouleversée pour ne pas juger du comportement des désirs et de l'amour. Quoiqu'il en soit, quand on s'aime il faut vivre cela et le distance n'est qu'une expression du système métrique qu'il faut intégrer à l'équation. Bises chaleureuses.

    Jonas

    20
    Esclarmonde Profil de Esclarmonde
    Mardi 15 Janvier 2013 à 21:18

    @ Jonas, merci pour ton commentaire chaleureux et apaisant... Je vais de ce pas éditer un article plus joyeux ! bises

    Esclarmonde

    21
    Mardi 15 Janvier 2013 à 22:10

    et en plus tu écris bien.....

    22
    Esclarmonde Profil de Esclarmonde
    Mercredi 16 Janvier 2013 à 09:12

    Bonjour petite marmotte, merci d'être sortie de ton terrier pour ce compliment... Je n'ai pas le recul nécessaire pour réaliser si je le mérite. En tout merci, passe une bonne journée, chez moi il fait un vent à ne pas sortir une marmotte dehors ! Bises

    Esclarmonde

    23
    Mercredi 16 Janvier 2013 à 17:02

    Un peu de notre douleur demeure toujours piégée dans les mots posés là, sur le papier ou sur l'écran.  Le fardeau se fait alors un peu moins lourd, au moins pour un temps. Puisse ce partage t'apporter un peu de douceur.

    Bises. Alain

    24
    Esclarmonde Profil de Esclarmonde
    Mercredi 16 Janvier 2013 à 21:21

    @ Alain, difficile de ne pas avoir la tentation de partager virtuellement des éléments de nos propres vies tout en espérant ne pas transformer cette tentation en intimité trop dévoilée aux autres, pas par soucis de discrétion mais par soucis de ne pas rendre les autres en témoin impuissant de la douleur d'autrui. J'espère avoir gardé le bon équilibre, tes gentils mots amènent de la douceur en tout cas, merci à toi, bises

    Esclarmonde

    25
    Nathanaël 06
    Vendredi 18 Janvier 2013 à 01:00
    Quel partage sincère Esclarmonde, ainsi "l'ange farceur, receleur..." Boucle la spirale. L'important est sûrement d'avoir aimé et de continuer... Les chemins de traverse nous bouleversent , elle est belle ainsi la vie ! Bises fraternelles ...
    26
    Esclarmonde Profil de Esclarmonde
    Vendredi 18 Janvier 2013 à 10:00

    @ Nathanaël, je te félicite d'avoir fait le rapprochement avec l'ange farceur car il y a en effet un point commun entre ces deux textes ! oui aimer fait partie de la vie et est même essentiel à la vie, quant au chemin de traverse, reste à l'oublier et m'habituer de nouveau à l'autoroute bien droite... Merci à toi, belle journée

    Esclarmonde

    27
    Samedi 19 Janvier 2013 à 17:52

    Chère Esclarmonde,

    Le temps passe mais il ne lisse pas la douleur provoquée par les histoires inachevées ... la tentation est grande de poursuivre le rêve ... Raison, déraison ? les sentiments sont indélébiles, et lorsqu'ils sont partagés, le désir mutuel de retrouvailles ouvre parfois la porte à des dénouements heureux ...

    Ton écrit résonne fort en moi, poser les mots aide souvent à trouver le chemin de l'acceptation et de la sérénité, et d'accueillir cette part de soi, reconnue et indispensable au maintien d'un équilibre.

    Je t'embrasse, Plume .

    28
    Esclarmonde Profil de Esclarmonde
    Samedi 19 Janvier 2013 à 21:23

    Plume, merci pour ce très touchant commentaire. Le coeur a sa raison que la raison ne connait pas parait-il et Oscar Wilde a dit que les folies sont les seules choses que l'on ne regrette jamais. Une des choses importantes est de savoir accepter la part de déraisonnable en nous pour mieux l'apprivoiser. Merci beaucoup à toi, bisous

    Esclarmonde

    29
    Lundi 21 Janvier 2013 à 14:30
    Pascale M

    Les chemins de traversent, parfois, nous traversent avec leur sinueuses  anfractuosités...

    Gaffe toutefois à ne pas être broyée...

    De la vie, nul autre choix que d'accueillir ce qui vient non ?

    Un texte très personnel  néanmoins prenant...

    30
    Esclarmonde Profil de Esclarmonde
    Lundi 21 Janvier 2013 à 21:09

    Bonsoir Pascale, belle image que tu évoques avec ces chemins sinueux. Sans faire des choix hasardeux, je pense par contre la vie n'est pas passivité et on doit aller à la rencontre de ce qui correspond à nos désirs. Passe une belle soirée

    Esclarmonde

    31
    Vendredi 25 Janvier 2013 à 20:26

    difficile pour moi de laisser un commentaire sur des écrits si personnels ! encore plus difficile de te laisser croire que je ne les ai pas lus ...

    Ce que nous partageons avec les autres ne nous appartient plus. C'est peut-être l'un des bienfaits le plus immédiat de l'écriture ?

    A bientôt ? !!!

    32
    Esclarmonde Profil de Esclarmonde
    Vendredi 25 Janvier 2013 à 22:04

    @ Vieille Marmotte, tu as bien raison, ce texte ne m'appartient plus, il appartient aux lecteurs. Je suis d'ailleurs très contente car j'ai eu beaucoup de visites et de commentaires pour ce texte très personnel et celà m'apporte beaucoup. Bisous, passe un bon week-end

    Ps : je reviendrai quand l'inspiration reviendra et je sais qu'elle va revenir sans crier gare.

    33
    Dimanche 27 Janvier 2013 à 10:01

    bonjour

    je découvre ce blog, et me voilà très émue à la lecture de ce texte.... sans doute parce qu'il fait raisonner en moi des regrets, des espoirs, des larmes versées et retenues...

    A bientôt

     

    34
    Esclarmonde Profil de Esclarmonde
    Dimanche 27 Janvier 2013 à 21:38

    Bonsoir Cat

    Et moi, je suis ravie d'avoir une nouvelle visite et que cet article aie eu beaucoup de succès avec 24 commentaires ce qui est pas mal pour mon modeste blog, et la raison en est sûrement la raisonnance que ça peut éveiller en chacun d'entre nous comme vous le dites si bien, d'ailleurs du coup, je me sens moins seule ce qui a une bel effet thérapeutique. Merci beaucoup et à bientôt

    Esclarmonde

     

    Ps : je suis peu active sur mon blog en ce moment mais je ne manquerai pas de vous rendre une petite visite

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :