• Redortiers-Le Contadour dans la montagne de Lure

    Bonjour,  aujourd'hui je vous emmène dans un petit bout du monde, sur la commune de Redortiers-Le Contadour.

    Située dans les Alpes-de-Haute-Provence, elle est limitrophe de la Drôme et le Vaucluse n'est pas très loin...

    Ce lieu sauvage et reculé était cher à Jean Giono qui aimait y séjourner et avait été ému par le village de Redortiers qui tombait en ruine, c'est ce lieu qui lui inspiré le roman Regain qui évoque la renaissance d'un village à l'abandon.

    Peuplée de près de 500 habitants jusqu'au milieu du XIXe siècle, la commune n'en comptait plus que 67 en 2011... 

     

    Redortiers-Le Contadour dans la montagne de Lure

     

     

    Situé sur le flanc de la Montagne de Lure (en fait un prolongement du Mont Ventoux vers l'Est), la vue y est splendide vers le Sud (on voit par exemple très bien le massif du Luberon)

     

     

     Le lieu étant peu touristique, on a vite trouvé, en plein mois d'août, un havre de paix pour prendre un pique-nique à l'ombre des pins....

     

     

     Photo un peu surexposée, cela est dû à l'intensité de la lumière, un beau soleil accompagné d'une température clémente idéale pour faire de la marche. La végétation est de type "supra-méditerranéen" avec beaucoup de pins noirs, de pins sylvestres, du chêne pubescent, du thym, de la lavande sauvage... Mais on y rencontre une forêt de hêtres dans un endroit exposé au nord, une grande variété végétale donc et parait-il une faune très variée.

     

     

     

     Après le pique-nique, la randonnée. Ce lieu est idéal pour une promenade familiale car même si l'altitude est relativement élevée (1200 mètres environ), nous sommes sur un haut plateau où les côtes sont vraiment douces. Idéal pour emmener les enfants...

     

     

    En fait, nous partons à la recherche de petits bijoux de l'architecture rurale locale : les bergeries en pierre sèche que nous avons admiré mon compagnon et moi, il y a plus de quinze ans de cela. ("jas" en provençal). Un style qui s'apparente aux cazelles du Lot ou aux capitelles du Gard.

     

     

    La première que l'on trouve, 200 ou 300 mètres à peine de notre lieu de départ est située dans une clairière et est pas mal délabrée....

     

     

     Et un peu plus loin, la plus connue de ces bergeries qui jalonnent la campagne du Redortiers, le Jas des Terres du Roux.  On lui a même consacré un article Wikipedia ! voir ici

     

     Contrairement au précédent jas que nous avons trouvé, elle a été classée monument historique en 1993 et a bénéficié d'une restauration. Un panneau explicatif date la construction de cette bergerie et de celles qui parsème le massif du XVIIIe siècle mais je me demande si cette technique n'est pas beaucoup plus ancienne.

     

     

    A l'intérieur, on se rend compte que la technique architecturale est d'une grande finesse...

     

     

     (détail du plafond) Aucun ciment n'a été utilisé pour faire tenir toutes ces pierres ensemble ! 

     

     

    On y dormirait bien et ce bâtiment a l'air bien climatisé sans recours à l'électricité...

     

     

    Détail d'un toit

     

     

    Le petit toit du puis avec une mystérieuse petite ouverture repérée par mon fils.
     

     

     Il semblerait que cette partie servait de dortoir aux bergers. Des encoches dans le mur servaient probablement à y installer une structure en bois pour y installer des couchettes au dessus du sol... En tout cas, c'est ce qu'on a conclus sans avoir la certitude.

     

     

    Il restait d'autres bergeries à voir mais nous nous sommes semble-t-il trompé de chemin ! En revanche, on a pu contempler de splendides paysages désertés...

     On y reviendra un jour pour trouver les autres jas qu'on a bêtement loupé ce jour-là...

    Un bon site de randonnée qui explique cette promenade ici

     

     

     


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 20 Novembre 2014 à 17:56

    une belle promenade et ils étaient forts nos anciens pour bâtir une maison, là une bergerie sans ciment et les pierres tenaient bien

    2
    Jeudi 20 Novembre 2014 à 19:10

    En effet, une belle promenade dans la montagne, et Jean Giono n'est pas loin on y retrouve les paysages de ses livres...

    Bonne soirée

    3
    Jeudi 20 Novembre 2014 à 22:49

     Quand les mystères sont très malins, ils se cachent dans  la lumière, disait Jean Giono. C'est là que se cachent les méthodes des Vieux pour construire leurs jas. Il faut être berger provençal d'en " temps longtemps" pour les connaître. Le bon sens étant éternel, quelqu'un, un jour, aura bien l'envie, le temps et la foi pour les retrouver ....

    Point n'est besoin de dire que la Provence est une merveille, il suffit de s'y rendre et d'en tomber amoureux !

     

    4
    Vendredi 21 Novembre 2014 à 08:23

    Je découvre avec un grand bonheur.

    Merci

    Bises

    5
    Hélène
    Vendredi 21 Novembre 2014 à 11:53

    Que ta randonnée est belle; elle me rappelle par les constructions anciennes les gariottes du Causse Quercynois, heureuse de te suivre.


    Bises Hélène

    6
    Vendredi 21 Novembre 2014 à 20:58

    c'est un beau coin .... merci pour les photos . Je connais un peu cette région (nous y avons séjourné il y a quelques années) et c'est vrai qu'il n'y a pas trop de monde. Bises 

    7
    Vendredi 21 Novembre 2014 à 23:10

    De bien belles photos comme d'habitude.

    Et puis on apprend toujours des choses en lisant tes articles.

    Je suis moi aussi étonné par ces constructions en pierre, sans ciment et qui en plus sont très jolies.

    Et tout cela, sans la technologie d'aujourd'hui.

    J'aimerais bien un jour retourner dans la région du Mont Ventoux (j'y ai autrefois passé d'agréables vacances plusieurs années d'affilée).

    A bientôt

    Bises

     

    8
    Samedi 22 Novembre 2014 à 10:55

    Tres belle visite au pays des "jas"....J'aime toute la Provence ! Bises et bon WE,Jean-Pierre

    9
    Samedi 22 Novembre 2014 à 15:41

    merci pour cette superbe balade , tes photos sont superbes  

    et le jas des terres de Roux est magnifique  on aime voir ces lieux !!!  

    passe un beau week-end  A+  amicalement

    10
    Samedi 22 Novembre 2014 à 22:42

    @ Flipperine

    je suis bien d'accord, aujourd'hui on construit à la va-vite, non pas parce que nous sommes devenus incompétents mais parce que chaque euro compte et les nouveaux bâtiments ne valent plus grand chose.

     

    @ Peache

    Je ne connaissais pas cette citation de Giono et la trouve merveilleuse, merci à toi. Et la Provence, hors sentiers battus est magique. Quant au bon sens, j'avoue l'attendre impatiemment.

     

    @ Jackie

    Tu pourrais réaliser bien des photos en cet endroit, se perdre dans tous ces chemins seul avec soi-même c'est tout bonnement merveilleux.

     

    @ Hélène

    Oui, les gariottes quercynoises sont les proches cousines de ces bergerie, j'adore toutes ces petites maisons de pierre.

     

    @ Durgalola

    La côte et certains villages surcôtés sont envahis en Provence mais fort heureusement les coins calmes restent majoritaires

     

    @ Rakaniac

    De nos jours, on a la technologie mais en même temps, ni le temps ni la patience de faire de telles choses et puis chaque euro compte. Je te souhaite un jour de retourner dans cette région, le Ventoux lui-même est pas mal fréquenté mais dès qu'on s'en écarte un peu, on peut trouver d'innombrables petits coins très beaux et restés authentiques.

     

    @ Jean-Pierre

    La Provence ?... J'espère que tu pourras y retourner bientôt en vacances, difficile de ne pas revoir ses lieux de vie qu'on affectionne, je connais ça avec l'Ariège que je n'ai pas vu depuis bientôt trois ans.

     

    @ Bébert

    Je te souhaite un jour de te rendre dans cette petite région, beaucoup de choses à voir. 


    Merci à vous pour votre fidélité, bisous et beau dimanche

    Esclarmonde

     

    dimanche

    11
    Lundi 24 Novembre 2014 à 10:50

    Un bien joli reportage.
    Merci pour ta visite sur mon blog. Je me demandais si la communauté "Musique au coeur" existait toujours. J'ai eu la réponse mais voilà pour cette fois ce sera non et pas au mois de décembre. Ok pour une autre fois. Qui aance les dates de publication, j'ai remarqué que le tableau de Jacques n'était plus à jour.
    Merci

     

    12
    Lundi 24 Novembre 2014 à 10:57

    Bonjour Christine et merci pour ta réponse rapide. C'est Mélo (http://frambie.eklablog.fr/) qui tiens maintenant les dates, les thèmes et les participants à jour, c'est d'ailleurs chez elle que j'ai trouvé l'adresse de ton blog. Passe une belle journée

    13
    Lundi 24 Novembre 2014 à 11:46

    Je suis en admiration devant ces constructions de pierres qui se fondent si bien dans le paysage et respirent la sagesse, le courage et l'ingéniosité. Merci de cette découverte.


    Bises amicales


    Alain

    14
    Lundi 24 Novembre 2014 à 18:58
    Joseph Guégan

    Merci pour ce magnifique reportage sur ces bergeries
    Bonne semaine


     

    15
    Lundi 24 Novembre 2014 à 21:03

    @ Alain

    les gens avaient à coeur de bien faire ces ouvrages, c'était une question de bon sens plus que d'argent vite amassé et leur vie certainement très dure ne leur permettait pas je pense de construire des bergeries de qualité médiocre. Merci pour ton retour et ta visite, bises

     

    @ Joseph

    C'est un endroit où tu devrais prendre des photos, le résultat serait sans nul doute splendide. Passe une belle soirée, à bientôt

    Esclarmonde

    16
    Lundi 24 Novembre 2014 à 21:45

    Merci Esclarmonde pour cette très jolie promenade bises

    17
    Mardi 25 Novembre 2014 à 21:20

    # Naturesereine

    Et merci à toi pour ta fidélité et tes beaux partages altiligériens. Bises et belle soirée

    18
    Mercredi 31 Décembre 2014 à 14:59

    Hello
    Merci pour tes visites et Bonne fin d'année je reviendrai vite en 2015.
    Amicalement
    Janie

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :