• Nécessité de créer

     

    "Quel que soit son domaine de création, le véritable esprit créatif n'est rien d'autre que ça : une créature humaine née anormalement, inhumainement sensible. Pour lui, un effleurement est un choc, un son est un bruit, une infortune est une tragédie, une joie devient extase, l'ami un amoureux, l'amoureux est un dieu, et l'erreur est la fin de tout. Ajoutez à cet organisme si cruellement délicat l'impérieuse nécessité de créer, créer, et encore créer - au point que sans la possibilité de créer de la musique, de la poésie, des livres, des édifices, ou n'importe quoi d'autre qui ait du sens, il n'a plus de raison d'être. Il doit créer, il doit se vider de sa créativité. Par on ne sait quelle étrange urgence intérieure, inconnue, il n'est pas vraiment vivant à moins qu'il ne soit en train de créer."

    Pearl Buck (1892 - 1973)

    Pearl Buck était une femme de lettre américaine dont l'oeuvre foisonnante évoque très souvent la Chine où elle a passé son enfance et une partie de sa vie. Elle a reçu le Prix Nobel en 1938.

     

     Oeuvre singulière d'un(e) inconnu(e) exposée à l'école des Beaux Arts de Digne les Bains.

       

    J'ai trouvé cette citation  sur un blog consacré aux adultes "surdoués", des gens qui se caractérisent  par une capacité de ressentir et de capter et non pas seulement de comprendre.... Souvent accompagné de souffrances sociales à cause d'une difficultés à se faire comprendre et accepter dans un groupe, la vie de ces gens est rarement celle des savants mathématiciens à lunettes capables de faire de tête les opérations les plus complexes. Leurs goûts personnels les poussent aussi à la créativité littéraire ou artistique. Leur intelligence singulière est trop souvent incompatible avec les impératifs de notre société qui s'appuie sans doute trop sur l'efficacité et la rentabilité immédiate... Un gaspillage de "matière grise" même si la plupart de ces personnes réussissent très bien dans la vie.

     

     

    Anarchique, très créatif et plein de gentillesse, Gaston Lagaffe pourrait être l'archétype de ces gens souvent taxés d'originaux loin de la caricature de l'intellectuel froid...

     

     

     


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    flipperine Profil de flipperine
    Vendredi 11 Janvier 2013 à 09:17

    faire qq chose de ses mains c'est merveilleux

    2
    Vendredi 11 Janvier 2013 à 09:47

    Quelle admirable réflexion sur la création et les créateurs..Je connaissais Pearl Bucq de nom....maintenant,je sais qui c'est!!!Tres bonne journée,Jean-Pierre

    3
    Vendredi 11 Janvier 2013 à 09:52

    ce cher Gaston est probablement celui qui a le plus de bons sens chez Spirou ! Il suffitv de le mander à M. Demaesmecker," l'apporteur" de contrat. Et en plus Gaston à une copine mouette, ce qui nous  fraunit  encore un peu plus !

    Bonan tagon al ĉiuj

    4
    Vendredi 11 Janvier 2013 à 09:53

    bon d'accord, qui nous réunit

    5
    Vendredi 11 Janvier 2013 à 13:37

    Bonjour Esclarmonde !

    Une part de nous même nous échappe lorsque nous ne parvenons plus à nous exprimer, à libérer le moindre mot ...

    Alors oui, qu'en est-il pour ces esprits créateurs de grande envergure ?

    Merci Esclarmonde pour cette belle réflexion !

    Bisous, Plume .

    6
    ozy
    Vendredi 11 Janvier 2013 à 14:00

    je ne suis pas d'accord avec P. Buck qu'au demeurant je n'ai jamais trop aimée...


    elle a l'air de dire que les créateurs sont des êtres anormaux... alors que non ils ont du génie plus que l'homme de la rue... c'est tout


    il y a diverses façons d'analyser la chose


    je t'embrasse Esclarmonde


    joelle (¯`*'¯)♥♥♥♥♥♥bonne journée(¯`*'¯)♥♥♥♥&#9

    7
    Vendredi 11 Janvier 2013 à 15:21

    fait gaffe Lagaffe

    8
    Jonas D.
    Vendredi 11 Janvier 2013 à 15:25

    Pour ma part, je n'ai jamais douté du fait que le grand Franquin ait mis en scène un surdoué doublé d'un poète ; ses chimères décalées dans ce monde de matérialité m'ont libéré de bien des choses. Le texte cité est une belle trouvaille. Merci Esclarmonde pour les lanternes que tu allumes si souvent. Bises.

    Jonas

    9
    Vendredi 11 Janvier 2013 à 15:51

    Bien sûr... Il faut être dans la "norme". Si on sort de l'épure on devient "un cas" !

    Un excès d'intelligence peut devenir un handicap. Cela me fait penser aux enfants surdoués qui s'ennuient dans leur classe du fait qu'ils sont contraints de suivre un rythme imposé qui n'est pas le leur, de ce fait  ils sont quelquefois conduits  à l'échec.

    10
    Dan_
    Vendredi 11 Janvier 2013 à 16:01
    Dan_

    je me plais à créer par tous les moyens possibles. Le résultat n'est pas toujours à la hauteur de mes espérances. C'est pour cela que j'accumule du bois flotté, des cordages, des canettes vides, des bouchons, des bouées marines, .... et pas mal de ferraille. Bises Dan

    11
    Vendredi 11 Janvier 2013 à 17:35
    louv'

    Nécessité de créer par l'image, le son, les mots..etc. Les enfants n'ont-ils pas cette facilité de création, dans leur imaginaire ? Quant aux créateurs adultes, ils ne sont pas forcément hors norme. Ils ont simplement besoin de s'exprimer et de laisser des traces, des témoignages. Quoiqu'il en soit, bravo pour la réflexion !

    Bisous, bon week-end

    Louv'

    12
    Vendredi 11 Janvier 2013 à 17:44

    Je me souviens avoir lu il y a bien longtemps un beau roman de Pearl Buck "La mère"
    Bonne soirée

    13
    Esclarmonde Profil de Esclarmonde
    Vendredi 11 Janvier 2013 à 22:15

    @ Flipperine, avec ses mains, sa tête, son stylo... Qu'importe pourvu qu'on puisse le faire en toute liberté et aussi que l'on ai pas à se soucier si ça va rapporter de l'argent ou pas.

     

    @ Jean-Pierre, j'ai bien sûr beaucoup aimé cette citation, merci d'avoir apprécié également. Quant à Pearl Buck, je ne la connaissais que de nom également.

     

    @ Peache, j'étais enfant à la "grande époque" de Gaston, mon frère était abonné à Spirou ce qui me permettait de grands fou rires et une bonne bouffée. Maintenant, c'est un de mes fils qui adore, je me replonge avec délice dans les albums de Gaston et retombe en enfance... C'est joli l'esperanto !

     

    @ Plume, merci d'avoir bien saisi ce que je voulais dire. Avec les impératifs économiques et de se fondre la masse, il n'est pas forcément possible d'exprimer ce que l'on est vraiment, dommage on passe sans doute à côté de belles créations.

     

    @ Joëlle, je ne pense pas qu'elle les trouve anormaux, d'ailleurs il semblerait qu'elle ait beaucoup crée aussi, même si je n'ai lu aucun de ces bouquins. Moi non plus, je n'aime pas catégoriser les gens en "anormaux", anormaux par rapport à qui d'ailleurs ?.....

     

    @ Kass, un de mes personnages de BD préférés, un vrai anarchiste au bon sens du terme !

     

    @ Jonas, moi aussi comme je le disais à Peache, Franquin, c'était une vraie évasion (et beaucoup de fou rires...), j'ai trouvé cette citation magnifique et cela aurait été dommage de la garder pour moi

     

    @ Peut-être, merci pour ces remarques. Un de mes fils est dans ce cas et c'est pour cela que je me documente et réflêchit sur le sujet, c'est très passionant et m'a permise de tomber sur cette belle citation

     

    @ Dan, j'aime beaucoup les sculptures que tu nous a dévoilé sur ton blog mais au délà le faitde faire quelque chose de beau ou non, l'important est certainement de se faire plaisir et de faire marcher son imagination. J'essaye de faire pareil avec mes modestes petits écrits.

     

    @ Louv', impossible selon moi d'établir une norme ou un niveau au delà duquel un créateur serait une sorte d'extraterrestre mais il y a probablement des gens pour qui c'est particulièrement vital sous peine de tomber dans la dépression ou la négation de soi sans doute... 

     

    @ Joseph, je n'ai lu un seul livre de Buck, c'est pourtant un nom qui m'est familier, j'ai beaucoup de lacunes littéraires que le reste de mes jours ne suffiront probablement pas à combler.

     

    Passez un bon week-end, bises

    Esclarmonde

    14
    Samedi 12 Janvier 2013 à 06:08

    Je pensais que tu parlais de moi (JE RIGOLE)

    C'est un peu ça les surdoués

    Douce journée Esclarmonde

    Bisous

    timilo

    15
    Samedi 12 Janvier 2013 à 08:26

    ha créer .... que c'st cool ! Et lagaffe j'adore

    16
    Esclarmonde Profil de Esclarmonde
    Samedi 12 Janvier 2013 à 09:05

    @ Timilo, et pourquoi pas ? Ta créativité est impressionnante, une belle poésie par jour, c'est quelque chose dont je ne serais pas capable et c'est pas de la flagornerie de ma part. Passe une belle journée, bisous

     

    @ Katara, j'ai redécouvert Lagaffe grâce à mes enfants, quel régal. Belle journée à toi Bisous

     

    Esclarmonde

     

    17
    Samedi 12 Janvier 2013 à 14:03

    Oui la créativité comme soupape à la sensibilité, voilà qui me parle bien. Un texte fort bien choisi pour nous tous en quête de ...

    Et Lagaffe ! l'irremplaçable Lagaffe...

    Merci Esclarmonde de ce regard ouvert.

     

    Nathanaël.

    18
    ozy
    Samedi 12 Janvier 2013 à 18:33

    par rapport à rien Esclarmonde c'est quoi normalité ou pas ???


    je t'embrasse belle soirée


    joelle

    19
    Esclarmonde Profil de Esclarmonde
    Dimanche 13 Janvier 2013 à 09:08

    @ Nathanaël, celà m'a beaucoup parlé aussi, je ne pense pas avoir le regard ouvert en permanence hélas ! Mais il faut essayer de recevoir tout ce qui nous fait avancer dans ces moments-là, merci à toi, passe un bon dimanche.

     

    @ Joëlle, je suis désolée mais je ne comprend pas ta question et je ne sais pas quoi expliquer de plus....  Dimanche peut-être un peu ensommeillé avec le froid , gros bisous et bon dimanche

     

    Esclarmonde

    20
    Dimanche 13 Janvier 2013 à 10:48

    Sans doute existe-telle en chacun de nous, cette "urgence intérieure", mais à des degrés divers. Merci pour ce très beau passage de P. Buck. Bises et bon dimanche

    Alain

     

    21
    Esclarmonde Profil de Esclarmonde
    Dimanche 13 Janvier 2013 à 21:04

    @ Alain

     

    Il y a bien sûr des différences entre tous les humains en ce qui concerne le désir de créer et probablement pas de frontières si tranchées que celà entre les "surdoués" et les autres, passe une très bonne semaine, bises

    Esclarmonde

    22
    Dimanche 13 Janvier 2013 à 21:56

    Bonsoir Esclarmonde !
    Je ne connaissais pas ces surdoués, ni leurs caractéristiques si particulières... Tu as en toi cette nécessité de créer, que tu partage via l'écriture, mais je ne crois pas que tu sois inadaptée socialement ^^
    bises, belle soirée !

    23
    Esclarmonde Profil de Esclarmonde
    Lundi 14 Janvier 2013 à 21:47

    @ Naïs, pas inadaptée ? hélas si, et ma vie professionnelle s'en est beaucoup ressenti, en tout cas merci à toi, bises et belle soirée

    Esclarmonde

    24
    Lundi 14 Janvier 2013 à 23:11

    Merci pour cette belle citation. C'est sûr la sensibilité n'est pas côtée en Bourse. Mais c'est tellement précieux, ça rend la vie vivante.

    Belle soirée.

    25
    Esclarmonde Profil de Esclarmonde
    Mardi 15 Janvier 2013 à 09:41

    Bonjour Cardamone, merci de votre visite, rien de ce qui est précieux et essentiel dans la vie n'est côté en bourse en effet, à bientôt et belle journée

    Esclarmonde

    26
    Mardi 15 Janvier 2013 à 23:29

    Forcément un sujet qui me branche.

    La créativité, moi aussi j'adore ça. D'abord dans mes textes, dans mes jeux de mots mais aussi dans la vie de tous les jours.

    Etre original, ça m'a toujours intéressé. l'anarchie aussi.

    J'aime de moins en moins le monde dans lequel nous vivons où tout est prémaché culturellement et dans tous les domaines.

    On doit manger pareil, regarder les mêmes films, écouter les mêmes musiques, aller en vacances dans les mêmes endroits, mettre les mêmes vêtements...etc. Quelle horreur !

    Tellment plus facile pour les gens qui nous dirigent d'imposer de tels modèles.

    Alors que la créativité, tout le monde peut s'en servir même dans les choses banales de le vie quotidienne.

    La créativité, c'est aussi faire des liens inhabituels entre les choses, entre les mots...mettre en rapport des choses qui n'ont rien à voir...ça peut parfois être surprenant et très novateur.

    Les vrais créatifs sont peut-être des marginaux et vivre avec ce type de facultés n'est peut-être pas toujours évident ni pour le créatif ni pour son entourage mais moi je préfère des gens comme ça que ceux qui sont taillés dans le même moule.

    Merci pour cette réflexion Esclarmonde.

    PS j'aime bien aussi Gaston Lagaffe (surtout les gags avec monsieur Demaesmeker)

    A bientôt

    bisous

    27
    Esclarmonde Profil de Esclarmonde
    Mercredi 16 Janvier 2013 à 09:16

    Bonjour Rakaniac, rien à redire sur ton commentaire sinon, le pire avec le conformisme actuel, c'est que souvent ces conformistes se croient "rebelles" alors que, comme tu le dis, les vrais rebelles sont souvent dans la marginalité. A la limite, je préfère le conformisme "traditionnel" qui était au moins assumé comme tel !

    sinon, ce que tu dis sur les liens entre les mots et les choses sont typiques du schéma de pensée "surdoué"

    Desmaesmaker représente le monde du travail qui se prend vraiment au sérieux mais le pauvre, il en voit de toutes les couleurs quand-même :)

    Passe une belle journée et à bientôt

    Esclarmonde

    28
    Samedi 7 Mars 2015 à 10:55

    Je lisais Pearl  Buck, jadis: faudra que je m'y remette!

    Bien jolie photos de Rozan qui est un bien joli pays: On y passe , a présent , sans s'arrèter: dommage!

    La colline calcaire, par contre, me fait un peu peur!

    29
    Samedi 7 Mars 2015 à 22:52

    Je ne connaissais pas le nom de Pearl Buck avant de tomber sur cette citation. J'étais restée longtemps sans aller à Rosans (restant plus à Sironne) mais j'ai demandé à Patrice qu'on y aille l'été dernier. Quant à la colline, c'est un gros Cours de Loup calcaire.

    30
    Dimanche 15 Octobre à 09:17
    de qui est la citation, je vous prie ? Pearl Buck écrivait en anglais.

    Cette citation traîne sur des dizaines de blogs, et aucun, absolument aucun, ne cite le nom du traducteur ou de la traductrice. C'est insupportable.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :