•    Ce mercredi Elle-Rium nous propose comme thème de Musique à coeur ouvert les années hippies. J'étais très très petite à cette époque mais j'adore cette période (fin des années 60 - début des années 70) du point de vue musical, plus de 40 ans aprés on évoque toujours les festivals de Woodstock et de l'Île de Wight.... Période qu'on imagine toujours de grande liberté et d'audace, en tout cas, plus qu'aujourd'hui. J'avais donc l'embarras du choix... !

     

     

     

     

     

     

       Mélanie est une chanteuse américaine qui avait eu un succès international avec cette chanson à la fin des années 1960, elle s'était produit au festival de Woodstock en 1969.

     

     

     

     

     

       Voici un dessin animé que j'avais vu plusieurs fois quand j'étais petite fille au début des années 70. C'est en fait un "ancêtre" du clip video pour illustrer un des plus grands succès de Roger Glover (connu pour être un membre du groupe Deep Purple) "Love is all". J'adore ce mélange d'imaginaire psychédélique et très typiquement anglais ! Le titre résume bien l'idéal de l'époque "love is all" : l'amour c'est tout.

     

     

      Pour finir, revenons en France pour rire un peu... Avec un groupe des années 70, Martin Circus qui j'espère pour eux, ne se prenaient pas au sérieux !!!

     

     

     

     

       Bon, j'aurais pu proposer Joan Baez, Neil Young, Joe Cocker, Jimi Hendrix, et bien d'autres mais on pourrait en faire tout un blog !

     

     Bonne écoute, paix et amour à tous !!!!

     



    19 commentaires
  •    Ce mercredi, c'est le 107ème thème de "Musique à coeur ouvert et c'est Nicole qui en la présidente cette semaine et elle nous a proposé des chansons "polissonnes"...

     

       J'avoue, que moi, Esclarmonde, ce n'est pas trop ma tasse de thé... Enfin si, lorsque la poésie s'en mèle, c'est quelque chose que j'apprécie même si je n'en écoute pas tous les jours. Et il y a un auteur-compositeur, né pas très loin des châteaux cathares (à Castelsarrasin) qui est un des maîtres du genre.

     

     

       Voici une de ses chansons alliant érotisme et coquinerie mais aussi poésie et tendresse :

     

     

     

     

    Bonne écoute et bonne journée à tous !!



    15 commentaires
  •    Ce mercredi, Cannelle nous a suggéré du Gospel pour le thème du mercredi de la communauté musique à coeur ouvert.

     

       J'étais d'abord un peu embarassée, J'ai beaucoup de sympathie pour ce genre musical mais je n'y connais rien. Alors, j'ai cherché au hasard sur youtube et j'ai trouvé ceci :

     

     

     

     

     

     

    "Amazing grace, how sweet the sound,

    that saved a wretch like me...

    I once was lost but now am found,

    Was blind, but now I see"

     

     

     

     (Etonnante grâce, combien doux est le son qui a sauvé une épave comme moi... J'étais autrefois perdu mais maintenant j'ai trouvé, j'étais aveugle, mais maintenant je peux voir..." la traduction est de moi, pardonnez les maladresses...)

     

       J'ai réalisé que ce chant est très connu, je l'ai déja entendu sans savoir son origine. il faut dire qu'il est magnifique, vraiment empreint de spiritualité. J'ai été aussi séduite par le fait que l'on est là, en Afrique, dans les vrais racines de ce genre musical.

     

       Ce chant "Amazing grace" a été écrite par un membre du clergé anglais au XVIIème siècle, John Newton. Il avait été d'abord marin et au cours d'une tempête où il se sentit menacé, il appela Dieu à son aide. Cet épisode marqua le début à sa conversion au christianisme et il est devenu par la suite, membre du clergé de l'Eglise d'Angleterre. Ce chant est maintenant extrèmement célèbre (source Wikipedia).

     

       le choeur de Soweto a dans son répertoire du Gospel, du Negro Spirituals et de la musique populaire américaine. Ce choeur a une carrière internationale et a reçu des prix prestigieux. C'est encore sur wikipedia que j'ai eu des renseignements sur ce groupe qui m'était inconnu. Merci à Cannelle de ce thème qui m'a donné l'occasion d'élargir ma culture musicale !

     

     


    15 commentaires
  •    Cette semaine c'est Monelle qui est présidente de Musique à coeur ouvert. et elle nous propose comme thème ce mercredi un duel piano/accordéon, autrement dit proposer une oeuvre jouée au piano et une oeuvre jouée à l'accordéon...

       Pour le piano, j'ai bien sûr pensé au classique. J'ai songé évidemment à Chopin mais Mozart est l'un de mes "chouchous" en matière de classique. Ce que je propose est le dernier mouvement du concerto pour piano n° 21. Bien sûr, comme il s'agit d'un concerto, il n y a pas que du piano mais ce piano domine tout, sa mélodie est magnifique et m'apporte du bien-être quand je l'écoute. Je l'ai connu grâce au film "Amadeus" (c'est le morceau qu'on entend au générique de fin). Amadeus est l'un de mes films préférés. La fin est apparemment tragique mais le temps fait finalement son oeuvre et c'est la beauté et le génie qui l'emporte finalement sur la médiocrité...

     

     

     

      Quant à l'accordéon, j'avoue qu'au début, j'étais bien embêtée... C'est loin d'être mon instrument préféré, en tout cas je n'aime pas écouter de l'accordéon seul. Par contre, je le trouve très bien mis en valeur chez des artistes comme Cabrel, Renaud ou les Têtes Raides. C'est donc de l'accordéon accompagné d'autres instruments que je propose et j'ai finalement choisi "Le fabuleux destin d'Amélie Poulain". Le compositeur Yann Tiersen nous fait entendre beaucoup d'instruments dans cette bande originale de film mais fait la part belle à l'accordéon qui ici à des résonnances poétiques.

     

     

     

     

     

       Bon j'espère que je ne suis pas hors-sujet et que Monelle va apprécier !!!

    N'oubliez pas de couper ma chanson de blog... 


     


    17 commentaires
  •    pour le 104ème thême de la commauté "musique à coeur ouvert", Fleur de Soleil nous propose une chanson originale et une reprise. Il n y a que l'embarras du choix ! Brassens repris par Renaud ou Le Forestier par exemple... J'ai finalement choisi ceci :

    Rutebeuf est un poète qui a vécu au XIIIème siècle et plus de sept siècles plus tard, Léo Ferré a mis en musique une de ces poésies sous le titre de "Pauvre Rutebeuf". Cette poésie, superbe et émouvante, qui parle de l'absence d'êtres chers a été superbement mis en musique par Léo Ferré dans les années 1950. Par la suite, cette chanson a été reprise par d'autres artistes comme Hugues Aufray, Philippe Léotard mais aussi, plus original, par Joan Baez qui se sort fort bien de cette interprétation d'un texte littéraire dans une langue qui n'est pas la sienne. C'est donc deux versions de cette jolie chanson que je vous propose, celle de Ferré et celle de Joan Baez en espérant avoir fait un bon choix !

     

    Bonne écoute ! (n'oubliez pas de couper avant ma chanson de blog)

     

     

     


    11 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique