•    Jacques du blog etoilium nous propose la plage pour le thème de ce mercredi pour la communauté Musique à coeur ouvert.

     

       Heureuse coïncidence : je parlais dimanche de mes souvenirs d'Italie. Je n'étais pas au bord de la mer mais cette année-là, en 1983, on entendait beaucoup là-bas une chanson en espagnol "Vamos a la playa" (Allons à la plage). C'était un groupe italien, Righeira, qui chantait cette chansonnette en espagnol, pas un chef d'oeuvre mais un souvenir très drôle !!  D'autant plus, que quand je suis rentrée en France, cette chanson m'a suivi et du coup, je l'ai entendu tout cet été-là...

     

     

     

     

       Et toujours dans les années 80 mais un peu plus tard, c'est Chris Rea qui nous invitait à la bronzette avec ce tube :

     

     

     

     

     

     

    Euh... Quoi rajouter ? ah oui : bonne baignade !

     



    16 commentaires
  •    Bernard Lubat est un musicien de jazz né en 1945 à Uzeste dans le Bazadais, petite région de Gascogne au sud du département de la Gironde. Il a joué avec des artistes comme Stan Getz ou Michel Portal et a aussi accompagné Claude Nougaro.

     

      Il a crée, dans son village natal, le festival d'Uzeste et a collaboré avec le penseur occitan Félix Castan autour du concept de pluralité (qu'ils opposent à la diversité) et participe au collectif de la "Ligne Imaginot" dont je reparlerai une autre fois... Aujourd'hui c'est dimanche alors laissons simplement la musique....

     

       C'est une chanson que j'ai entendu à France Inter dans les années 90 lorsque cette radio n'était pas encore parasitée par la "sarkozie"...

     

     

     

     

     

       Un artiste que je connais peu, je cherche en ce moment quand j'ai le temps des renseignements sur cet artiste ainsi que d'autres musiciens du sud de la France comme André Minvielle qui font beaucoup pour le dynamisme culturel des régions... Alors à bientôt sur ce sujet !

     



    8 commentaires
  •    Je ne sais pas si je n'ai aucune honte ou si je n'ai pas le sens de l'honneur mais j'ai apprécié le thème proposé par la Vieille Marmotte, présidente cette semaine de la communauté Musique à coeur ouvert,  "honneur et honte" en chansons, même si à priori ce n'était pas très facile.

       J'ai trouvé sans trop de difficultés une chanson sur le thème de la honte, il faut dire qu'elle s'inscrit bien dans la thématique que j'ai développé ces derniers jours : la Première Guerre Mondiale. "Louise" est une chanson sortie en 1982 qui déja nous entraînait dans ce qui était le vieux monde de l'époque de la Grande Guerre, de non-dits, de tabous, ou la femme était (forcément) fautive et devait assumer une "honte" terrible. Une très belle chanson, populaire car elle peut toucher beaucoup de monde mais avec un texte de grande qualité.


     

     

     

       Pour l'honneur, j'ai eu beaucoup plus de mal, ce sentiment étant peu en vogue ces derniers temps, j'ai tout de suite exclus les chansons comtemporaines pour ce thème et j'ai pensé à d'autres époques et d'autres horizons, notamment des périodes ou des contrées où le sens de l'honneur a été avivé par la necessité de prendre parti pour un camp ou un autre ou pour défendre les siens en période de guerre. 

     

       Etant fan de l'Irlande et de sa culture, je pensais trouver quelque chose sur ce thème chez eux et, en effet, j'ai trouvé assez vite cette "chanson rebelle" (un genre à lui tout seul en Irlande). Celle-ci parle des dix grévistes de la faim (dont le plus connu était Bobby Sands) morts en 1981 à la suite de l'intransigeance de Margaret Thatcher. "Roll of Honour" signifie en gros "les morts glorieux" ou la liste de gens dont les exploits leur valent d'être inscrit sur un monument, je n'ai pas trouvé la traduction exacte, ce qui ont une idée peuvent me contacter, lol !

     

    "Read the roll of honour for Ireland's bravest men

    We must be united in memory of the ten,

    England you're a monster, don't think that you have won

    We will never be defeated while Ireland has such sons." *

     

    * "Lisez la "liste d'honneur" des hommes les plus courageux d'irlande, nous devons être unis en mémoire de ces dix là, Angleterre tu es un monstre, ne pense pas que tu aies gagné, nous ne serons jamais vaincus tant que l'Irlande aura des fils d'une telle trempe."

     

     

     

     

     

    Bonne journée de musique à tous 



    20 commentaires
  •  

    "On croit mourir pour sa patrie, on meurt pour des industriels."
    Anatole France

    20AA.jpg

    Le célèbre monument aux morts pacifiste de Gentioux dans la Creuse

     

     

       Le 11 novembre est connu pour être l'anniversaire de l'armistice qui a mis fin à la Première Guerre Mondiale mais ce jour est aussi celui où l'on fête les Martin et comme chez nos amis québécois, il arrive fréquemment que le temps soit ensoleillé et doux d'où le nom d' "été de la Saint-Martin", mais à l'heure où j'écris cet article, je ne peux pas savoir si le beau temps sera effectivement au rendez-vous ce jour-là. En tout cas, mon ami Georges en fait allusion d'une façon magnifique dans cette chanson :

     

     

     

     

     

       Le grand Georges encore d'actualité avec cette chanson incontournable en ce jour :

     

     

     

     

     Et j'avoue que si j'étais maire, c'est cette chanson que j'aurais envie de faire chanter le 11 novembre pour commémorer cette guerre terrible ainsi que celle-ci :


     

     

     

     

       La vidéo finit par le chant Amazing Grace ce qui me fait penser par ricochet à un autre chant pacifiste qui parle des soldats de l'Empire Britannique qui à cette époque comprenait l'Australie, la Nouvelle-Zélande, l'Irlande... Les soldats venus de tous ces territoires, ont payé aussi un lourd tribu nottament à la bataille de Gallipolli dans les Dardannelles.

     

     

     

       
    Peut-être faisait-il beau en cette Saint-Martin 1918, en tout cas, c'était un long hiver qui se terminait....
       Bonne écoute et bon 11 novembre à tous !

    13 commentaires
  •    Cette semaine, c'est Frieda du blog Fryou-maison qui est présidente de la communauté "musique à coeur ouvert" et elle nous propose "laisser parler les gens" en musique. Parler, bla bla, et patati et patata... Chez moi, on appelle cela de la "tchatche", et quand je pense à la tchatche, je pense à Marseille mais aussi à Toulouse.

     

       Toulouse, ville d'un duo que j'adore, les Fabulous Trobadors :

       Ils parlent, parlent, parlent.... au son du tambourin.

     

     

     

     

     

       Et quand on pense à la parlotte, on pense aussi aux italiens, un peu cliché mais bon, ça me fait l'occasion de mettre une chanson que j'adore et que j'écoutais quand j'étais petite :

     

     

     

     

     

     

     

       Mais de quoi parle-t-il Adriano ? De la crise du à la flambée du prix du baril du pétrole dans les années 70, avec malgré tout une bonne humeur très italienne sur un sujet encore bien d'actualité...

     

     

       J'espère que Fryou aimera mes choix elle dont je suis le blog tous les jours pour faire le plein de soleil... Bisous à elle !!

     


    20 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique