•  

        C'est la 100ème fois aujourd'hui que la communauté Musique à coeur ouvert propose de partager des chansons sur un thème précis. Et tout naturellement, Purple Butterfly qui est la présidente cette semaine nous demande de proposer des chansons qui ont "100" dans leurs titres (ou "sans", "sent", "sang"...).

       Je voulais proposer la magnifique chanson de Jean Ferrat "Que serais-je SANS toi" mais d'autres y ont déja pensé... Normal qu'on soit plusieurs a vouloir proposer ce chef-d'oeuvre. Alors je propose quelque chose d'un tout autre style qui j'espère, vous amènera un peu de soleil que vous ayez l'accent toulousain, breton, parisien, chti, marseillais ou de plus loin.

     

       Pensez d'abord à couper ma chanson de blog avant de pouvoir visionner cette vidéo.

     


     


    9 commentaires
  •  

       Dans le magazine Télérama, je suis tombée sur un entretien avec le philosophe Michel Serres au sujet de la musique. Et j'ai particulièrement apprécié le passage que voici :

     

       "Oui, elle (la musique) existe avant le langage et ne veut rien dire. Mais n'étant porteuse d'aucun sens, elle les possède tous. (...) On ne peut jamais être rejeté par une musique comme on peut l'être par une langue ou par un savoir. (...) La musique, c'est le premier vecteur du rapprochement des peuples, en dépit des différences culturelles. on peut sursauter la première fois que l'on entend un son du erhu (viole chinoise), ceux d'un arc africain ou d'un gamelan balinais. Mais, avec un minimum d'effort, on peut pas se sentir totalement exclu."

     

       Cette analyse, auquel j'adhère complétement, m'a fait penser à l'initiative du grand chef d'orchestre israelo-argentin Daniel Barenboïm, militant pour la paix entre Israëliens et Palestiniens. Il a conduit un orchestre composé de jeunes musiciens originaires d'Israël et de pays arabes et a pénétré dans la bande de Gaza avec des musiciens de grands orchestres européens (comme la Scala de Milan ou le Philarmonique de Vienne) pour donner un concert pour la paix aux gazaouis. Son but était d'apporter quelque chose à la population et de donner un signe de solidarité avec celle-ci.

     

       J'ai trouvé cette vidéo (coupez le son de la chanson de blog d'abord !)

     


     

       Voilà selon moi, une magnifique façon d'utiliser la musique pour apporter fraternité et compréhension entre les peuples. Initiative modeste certes, mais qui à le mérite d'exister.
       Voici un lien concernant ce concert pour la paix : cliquez ici

    10 commentaires
  •    Sitelle, présidente actuelle de "Musique à coeur ouvert" nous demande une chanson du Nord (ou de Belgique, Picardie...)

     

       Et j'ai repensé à une chanson qui a été un vrai tube au début des années 1980, "Les Corons". Sous l'apparence d'une simple chanson de variété qui a fait danser des "slows" à l'époque,  c'est un vrai hommage de Pierre Bachelet à son milieu d'origine : celle des mineurs du Nord-Pas-de-Calais.

     

     

     

     

       Le Nord me fait penser aussi à Renaud qui est parisien mais originaire du Nord, il y a quelques années, il avait sorti un album avec des chansons de cette région, chantés en "Ch'ti", dont celle-ci :
        En tant qu'habitante du Sud de la France, j'avoue ne pas connaître grand-chose aux régions tout au nord de notre Hexagone, mais ces régions m'inspirent de la sympathie et j'espère avoir fait un bon choix !
      

    15 commentaires
  •    Calvin Russel (1948 - 2011) était un chanteur de rock et de blues américain, plus exactement texan. Après une vie très marginale avec des séjours en prison pour cause de trafic de cannabis, il a pu se lancer dans une carrière musicale grâce à un français qui l'a repéré et a décidé de le produire en 1990.

     

       En 1995, j'ai eu la chance de le voir en concert à Manosque, je ne le connaissais pas du tout et ce sont des amis qui m'y ont emmené. J'ai été séduite autant par ses morceaux de rock que par ses ballades plus douces comme "Crossroads". Pour cette dernière, je me souviens m'être allongée dans l'herbe (c'était un concert en plein air), d'avoir regardé les étoiles, reposée et détendue, séduite par cette musique. Malheureusement, mes amis ont voulu partir en plein concert (qui était gratuit) ! Cela ne leur plaisait pas ! Je n'ai pas pu faire autrement que de les suivre car je n'avais pas ma voiture et on vivait à quarante kilomètres de là... C'est avec regret que je suis partie. Je n'ai plus aucune occasion de réécouter cet artiste en concert. Récemment, j'ai retrouvé un album de lui ("Le voyageur") dans ma médiathèque. Je suis allée sur internet pour avoir quelques renseignements et c'est ainsi que j'ai appris que Calvin Russell est décédé au mois d'avril dernier... Ce petit article est une sorte d'hommage.

     

    "I'm standing at the crossroads

    There are many roads to take

    But I stand here so silently

    For fear of a mistake

    One road leads to paradise

    One road leads to pain

    One road leads to freedom

    But they all look the same..."

     

    Je me tiens au carrefour

    Il y a tellement de routes à prendre

    Mais je reste la si silencieux

    Par peur de me tromper

    Une route mène au paradis

    Une route mène à la douleur

    Une route mène à la liberté

    Mais elles se ressemblent toutes..."

     

    Une autre...

      Pour en savoir plus sur cet artiste, cliquez ICI
      Bonne écoute...

    9 commentaires
  •  

     

    Mimi, présidente cette semaine de la communauté Musique à Coeur Ouvert, nous suggère des chansons de marins et de la mer. Cela tombe bien, mon père était marin ! Et je suis bien sûr aller puiser dans le monde musical celtique où le thème de la mer est, bien sûr, souvent présent dans leurs chansons.

     

       J'ai trouvé il y a quelques mois ce clip vidéo de toute beauté sur youtube. Cette longue ballade est interprétée par un groupe écossais, Silly Wizard. C'est l'histoire d'une femme qui pleure la disparition en mer de son mari... Pas gai, mais j'ai adoré la musique et les images de mer et de bâteaux de cette vidéo...

     

     

       Plus gaie est la chanson traditionnelle bretonne "Guerre guerre, vente vent" qui évoque le retour d'un marin chez lui après des années d'absence. Je connais la version de Tri yann (de leur album "le soleil est vert"). J'ai rencontré une fois un groupe de bretons, on faisait ensemble les vendanges dans le Beaujolais. Pour le dernier jour de vendanges, traditionnellement très arrosé, ils chantaient presque toute la journée ! Je leur ai suggéré d'interpréter cette chanson ce qu'ils ont fait de bon coeur et magnifiquement  ! Un merveilleux souvenir. je n'ai pas trouvé de vidéo de l'interprétation de Tri Yann alors je vous l'ai mis par Deezer :
       j'espère de tout coeur que vous apprécierez !
    Ps : désolée pour ce rectangle noir particulièrement moche mais je n'arrive pas à l'enlever...


    12 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique