•    Après plusieurs semaines d'absence, me voici revenue sur le forum du Partage des Mots avec comme chaque semaine, un nouveau salon d'écriture.

    Et cette semaine, le thème est : "le temps". 

    Mais il ne faut employer ni ce mot, ni les mots suivants : météo, horloge, sablier, ciel, durée et heure.


     

    Mille jours.... (salon d'écriture n° 81)

    (illustration trouvée sur le net)



    Je regarde derrière moi

    Et s'effeuille le calendrier.

    Tout est bientôt oublié,

    Sauf ma mémoire inconsolée

    De ces incontrôlables émois.

     

    Déjà mille jours sans toi ;

    Le vent qui s'est soudain levé,

    A rendu Chronos hébété

    Et sa clepsydre s'est déréglée,

    Me laissant dans le désarroi.

     

    Réfugiée au fond des bois,

    Les arbres sont tous scarifiés

    De tous les traits que j'ai gravé

    Pour rester dans l'éternité,

    Et retrouver ce jour de joie.

     

    Ce souvenir en moi flamboie

    Et se succèdent les saisons infinies

    Qui ne comblent pas ma soif d'oubli.

    T'oublier et ma seule envie

    L'amnésie ma seule voie.


    Esclarmonde, le 28/08/2012


    Mille jours.... (salon d'écriture n° 81)

    Une clepsydre (photo trouvée sur le net) est une horloge à eau. Celle-ci est une reproduction d'un modèle de la Grèce Antique.




    13 commentaires
  • Depuis quelques semaines, je dépose des vers chez Suzâme en écho aux siens...

    Toujours dans le cadre des "textoésies"..... Nous sommes de plus en plus nombreux et l'imagination foisonne !

     

    petits mots déposés

     

    "Pourquoi cet émerveillement

    Devant l'arbre aux bras amples

    Cette fleur éblouie, ce firmament

    Et ces mots griffonnés sous la lampe ?"

    Suzâme

     

    "Parce que la vie si forte

    De sa puissance nous emporte

    Et renaîtra sur les cendres

    De notre civilisation scaphandre

    Et étendra ses longues ramures

    Sur nos prétentions sans futur"

    Esclarmonde le 15/08/2012

     

    Et le 13ème Tac au tac de Plume avec pour thème l'émerveillement :

     

    "Jour de chaleur

    Jour de folie

    Lorsque revient l'ami

    Qui se rit des heures

    Du tic-tac de l'horloge

    L'ami de la jeunesse

    L'ennemi de l'ennui"

    Esclarmonde le 18/08/2012

     

    petits mots déposés

     Les deux photos ont été prises en Auvergne cet été.... 


    18 commentaires
  •    Pour le 77ème salon d'écriture du forum du Partage des Mots, Andrée nous a demandé de nous inspirer de cette musique :

     

     

       Difficile de s'inspirer d'une simple musique pour moi, c'est pourquoi je suis allée me documenter sur le film que je n'avais jamais vu. J'ai retenu surtout qu'il était question bien sûr, de course à pied mais aussi de religion et d'envie de reconnaissance. C'est donc sur ces thèmes que j'ai essayé de m'inspirer.

     

    Vers le paradis (77è salon d'écriture du partage des mots)


    Déjà mille jours sans étoiles

    Mille jours dans la nuit polaire

    A attendre une aurore boréale

    L'obscurité m'a mis à terre

     

    Dans ce cercle sans fin

    Courir ne sert à rien

     

    Quelle est au loin cette lueur

    Qui réchauffe enfin mon coeur

    Serait-ce la fin de mon errance

    Et le début de la renaissance ?

      

    L'horizon est infini

    Et je cours vers le paradis.


    Esclarmonde le 17/07/2012



    11 commentaires
  • Pour ce selon d'écriture, Andrée du Partage des Mots nous a proposé un exercice pas évident du tout ! 

    Ecrire un texte où chaque phrase commence par le premier mot d'un poème de jose-Maria de Hérédia. Voilà la trame à suivre :

    La

     

    Pas

    Tout

    Au

     

    Criblant

    Et 

    De

    Qui

     

    Vers

    Vole

    Qu'

     

    Alors

    Et

    Chasseur

     

    La dérive (76ème salon d'écriture du partage des mots)

     

    La dérive

     

    Pas de répit pour mes tourments

    Tout me porte vers le couchant 

    Tu séjournes dorénavant

    Au vent hurlant vers le ponant

     

    Criblant mon coeur de mille flèches

    Et gonflant les voiles de mon navire 

    De sa folie la mer en est chavirée

    Qui déboussole mon âme houleuse

     

    Vers un continent lointain je dérive

    Vole l'albatros à mes côtés

    Qu'il m'accompagne dans ma quête 

     

    Alors l'île de la déraison est en vue

    Et je vais accoster pour revoir lui :

    Chasseur de coeurs solitaires


    Esclarmonde, le 10/07/2012


     

    La dérive (76ème salon d'écriture du partage des mots)


    Lien sur la vraie poésie de Jose-Maria de Heredia qui est très jolie ICI



    23 commentaires

  •  

    Les beaux passants

     

     

    Quand mon coeur sera flétri,

    Quand mon âme s'envolera

    Pour l'orangeraie

    Je songerai une dernière fois

    A tous ceux que j'ai aimé

    Sans avoir pu l'exprimer

    Sans avoir su faire connaître

    Ce que me dictait ma folie

    A l'ombre du vieux hêtre...

     

    Fiancés ou mariés,

    Eloignés, virtualisés,

    Brièvement rencontrés,

    Sublimes étrangers,

    Sur un écran contemplés.

    Petits grains de sel marin

    Conservés dans un écrin

    Que j'ouvrais en espérant

    Faire jaillir dans la vacuité

    La boîte à rêves sublimés

    De projets sans lendemains

     

    Paradoxes magnifiés

    D'amours non réalisés

    L'imagination fertilisée

    Rend plus réel

    mes étreintes de rêve

    Mues par des désirs sans trêve

    Que les vrais...

     

    Vos visages m'accompagnent

    Lorsque le bonheur s'éloigne....

    Peut-être que je vous retrouverai

    Dans l'orangeraie


     

    L'orangeraie

     



    18 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique