• le coffre au trésor


     



    J'avais quitté cette île du désir 

    Pour retrouver le monde sûr, 

    Pour un coeur en sécurité 

    et le tic-tac bien régulier 

    D'une existence bien réglée. 

    Peu à peu je reléguais 

    Ces folles et absurdes idées 

    Dans un coffret bien fermé 

    Et j'avais jeté la clé. 


    Mais sans doute une fée 

    Farceuse et sournoise, 

    Pas bien intentionnée, 

    A défait le cadenas, 

    Ouvert le coffret secret, 

    A nettoyé les toiles d'araignée 

    Et la poussière bien incrustée. 

    Le coffre au trésor s'est ouvert 

    Et sa lumière s'est diffusée 

    Lorsque je t'ai rencontré. 


    Pardonne moi mon bel ami, 

    On ne t'as pas demandé ton avis 

    Ni le mien pour ce noir dessein 

    Lorsque un obscur devin 

    A cru bon fomenter ce piège 

    Où mon coeur s'est empêtré. 

    Tu ne sauras sans doute jamais 

    Ce que tes yeux m'ont inspiré

    Et la folle extase engendrée 

    Par tes paroles exprimées. 


    D'autres auraient fomenté 

    Un traquenard pour t'obliger 

    A assouvir leurs fougueux désirs 

    Mais mon amour est bien trop fort 

    Pour briser sans aucun remord 

    L'harmonie de ta vie. 

    Sache que je suis revenue 

    Respirer l'odeur de brisants 

    Que tu avais laissé dans le layon 

    Tout en sachant ma cause perdue. 


    On m'a dit que tu allais bien 

    Dans une vie bien réglée ; 

    Mon destin n'est que cendres 

    Mais te savoir en sûreté 

    Réchauffe mon coeur brisé. 


    Les années qui ont passé

    Ont doucement lissé mon âme

    Elle me dit de laisser tomber 

    Ces rêveries évanescentes,

    Mais mon coeur d'adolescente 

    M'a dit de suivre cette sente 

    Où j'ai respiré sans y croire 

    Cette douce odeur de menthe.


    Esclarmonde le 21/05/2012

     



    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    lagardére
    Mardi 22 Mai 2012 à 10:01

    c'est délicieusement écrit....l'expression de toute ta sensibilité...de cet acte manqué...l'amour joue toujours de mauvais tours...
    encore faut il s'en relever....un coffre bien rempli...par cette trés tendre poésie.......sur la vie....qui laisse un goût amer...bonne journée.bisessssssssssss
    claude 

    2
    Jonas D.
    Mardi 22 Mai 2012 à 10:08

    Un coffre pour taire ses sentiments... Belle idée... Mais les coffres fussent-ils des coffres aux trésors sont cachés ou oubliés pour être trouvés ou retrouvés. Belle poésie Esclarmonde, bravo ! Bises.

    Jonas

    3
    Mardi 22 Mai 2012 à 15:07

    J'aime beaucoup la métaphore et ta belle inspiration si romantique. Ton poème me laisse au coeur le parfum d'un doux rêve...

    Amicales bises. Alain

    4
    mùel-and-tof
    Mardi 22 Mai 2012 à 17:28

    Bonjour ma, trèsz chère Esclarmonde
    Wouah! Tu as une plume merveilleusement belle ! j'adore

    Comme ma boîte à souvenirs que je ne veux plus ouvrir !c'est un peu ce que je pense

    Bonne soirée mon amie

    Gros bisous

    Méline

    5
    Mardi 22 Mai 2012 à 20:49

    Un trésor que l'on peut ouvrir ... à condition qu'il ne ravive pas nos souffrances ...

    Ton poème magnifiquement écrit me donne à éprouver un vécu avec lequel je dois composer pour continuer à avancer. Je suis tès émue .

    A bientôt Esclarmonde, je pars demain .... j'ai programmé des photos pendant mon absence .

    Bisous, Plume .

    6
    Esclarmonde Profil de Esclarmonde
    Mardi 22 Mai 2012 à 21:39

    @ Claude, merci à toi, une sorte de boîte de pandore sentimentale en quelque sorte malencontreusement ouverte mais qui amène à me poser des questions sur moi-même, pas toujours évident mais j'ai composé ce texte hier, jour de pluie et de grisaille... mais cette après-midi le soleil est un peu revenu et le moral aussi.

     

    @ Jonas; c'est vrai que les trésors ne sont pas faits pour rester enfermés sans qu'ils profitent à quelqu'un après-tout ! beaucoup de pièces d'or à trier et nettoyer en tout cas !

     

    @ Alain, doux rêve très bref et quasi impossible à retrouver comme souvent les jolis songes....

     

    @ Meline, je ne voulais pas l'ouvrir non-plus mais elle s'est ouverte quand-même reste à trouver la bonne clé pour la refermer.

     

    @ Plume, ce que tu m'écris m'émeut beaucoup. Merci d'être passée sur mon blog alors que tu dois être en plein préparatifs. J'irai voir tes fleurs en tout cas. Merci à toi

     

    Bisous et belle soirée

    Esclarmonde

    7
    Mercredi 23 Mai 2012 à 07:03

    La menthe a le charme de rafraîchir et d'envoûter l'air de son parfum capiteux , 

    Il y a des coffrets que l'on ne doit pas ouvrir , ces ceux de nos  anciens amours , quoique .....

    Douce journée , ESLARMONDE

    bISOUS

    TIMILO

    8
    Dan -
    Mercredi 23 Mai 2012 à 07:44

    Le destin sait se jouer de toute les serrures des coffres à secrets et les prortails des citadelles. Très joliment écrit . Bises Dan

    9
    Esclarmonde Profil de Esclarmonde
    Mercredi 23 Mai 2012 à 09:04

    @ Timilo, Il aurait été préférable de le laissé soigneusement stocké dans un coin ce coffre et je me demande quel est le mauvais plaisantin qui est allé fouiller dans mes affaires pour l'ouvrir  ! Bisous et doux mercredi (le soleil est revenu chez moi)

     

    @ Dan tu ne l'as pas fait exprès mais les citadelles ont tout a voir dans cette histoire, en effet les citadelles de Montségur et Carcassonne ne sont pas loin !! Merci à toi et bonne journée

     

    Esclarmonde

    Bonne journée !

    10
    Mercredi 23 Mai 2012 à 09:24

    Ta plume, Esclarmonde, est habile. De semblables sentiments naviguent dans mon cœur : souvenirs d'amours adolescentes. C'est fiort joliment dit et par là même très émouvant.

    Bravo, gente poétesse.

    Bonne journée.

    11
    mùel-and-tof
    Mercredi 23 Mai 2012 à 14:13

    Bonjour ma chère Esclarmonde

    Je viens te souhaiter avec ton superbe texte une b=bonne journée,

    Merci mon amie pour ta belle plume

    Bisous

    Méline  

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    12
    Esclarmonde Profil de Esclarmonde
    Mercredi 23 Mai 2012 à 20:46

    @ Françoise, il est certain que ce genre de sentiment est universel mais en ce qui me concerne j'évoque quelque chose que j'ai vécu alors que je n'étais plus ado depuis un bon moment mais comme dit l'adage "on a toujours vingt ans quand on aime"... Merci à toi en tout cas, bisous et bonne soirée

     

    @ Méline, merci d'être revenue sur mon blog à mon tour de te souhaiter maintenant une très belle soirée. Bisous

     

    Esclarmonde

    13
    Dimanche 27 Mai 2012 à 20:59

    Parfois je me demande s'il ne faudrait pas brûler les coffres avec tout ce qu'ils contiennent...Mais ton texte est très beau et vibrant de sensibilité.

    Bisous,

    Louv'

    14
    Esclarmonde Profil de Esclarmonde
    Dimanche 27 Mai 2012 à 22:15

    @ Louv', bien contente de te retrouver surtout que tu as fait si j'ai bien compris un beau voyage. J'aurais du bruler ce coffre sauf que j'avais complétement oublié son existence, pourtant son contenue est bien lourd... Sinon merci beaucoup d'avoir apprécié. Bisous

    Esclarmonde

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :