• L'enfant-cheval

    "Et  puis qu'était cette chose, ou cette non-chose, que les gens appelaient chamanisme ? Cette chose qui défiait toute explication rationnelle, que la logique ne pouvait ni justifier, ni défendre ? Etait-ce un fantasme ? Est-ce que faire ce voyage, ce n'était pas céder à un fantasme ? Ca définit assurément tout mon conditionnement d'occidental, et pourtant j'étais là. Et pourquoi, me demandais-je alors que la camionnette descendait en brinquebalant le sentier forestier abrupt, pourquoi est-ce que nous occidentaux, nous vouons un tel culte à la rationalité, pourquoi lui appliquons-nous, ainsi qu'à la science, la même approche fondamentaliste et obsessionnelle qu'autrefois à la religion ? Tout ce qu'on ne peut  expliquer rationnellement est rejeté comme une hérésie. Pourtant une grande part de nos vies est gouvernée par des choses que nous ne pouvons espérer quantifier en terme rationnels ou scientifiques ? Prenez l'amour par exemple. Tout le monde en fait l'expérience, en a soif, en a besoin pour sa propre survie, sait qu'il existe. Mais personne peut l'expliquer, l'analyser en termes physiques ou chimiques."

    Extrait du récit "l'enfant cheval" de Rupert Isaacson

     

     l'affiche du fllm en anglais

     

       Décidément, Esclarmonde, ne sort plus du "lointain Est" ces derniers temps, car après les Tchouktches de sibérie, la voilà entraîné dans un voyage en Mongolie. Mais pas d'un voyage bien calibré pour les touristes en mal d'authenticité. Il s'agit ici du récit d'une quête, d'une sorte de pèlerinage à la recherche d'une guérison, celle de Rowan, enfant autiste. Une découverte qui m'a été rendue possible par un livre prêtée par une amie...

       En 2004, Rowan, qui souffre d'un retard de langage et de crises à répétition est diagnostiqué autiste, une forme rare et sévère. Passé le choc, ses parents cherchent désespérément les meilleurs soins pour leur fils.

       Après l'essai de plusieurs méthodes qui s'avèrent peu efficaces, Rupert, le père de Rowan, remarque que la jument de leur voisin, Betsie, a des effets bénéfiques sur l'enfant. De plus, Rupert a eu des liens avec des membres du peuple des Bushmen en Namibie, un peuple qui pratique le chamanisme.

       C'est ainsi que Rupert et sa femme Kristin ont l'idée folle d'emmener leur fils au fin fond de la Mongolie à la rencontre des chamanes de ce pays avec l'espoir d'une guérison... Il emmène avec lui un ami qui filme tout le voyage et dont les images ramenées de ce pays feront l'objet d'un film.

     

     Rowan et ses parents

     

    Les folies sont les seules choses que l'on regrette jamais avait dit Oscar Wilde... Et ce voyage, compliqué à mettre en place a lieu alors que Rowan a cinq ans et demi. Malgré son contact complice avec la jument Betsie, Rowan n'a guère fait de progrès, il est régulièrement submergé par des phases de panique, dues à une hypersensibilité aux sensations extérieures. De plus, il n'est toujours pas propre et est incapable de se mettre en relation avec d'autres enfants.

       D'ailleurs, au début du livre, j'ai suivi le coeur serré le parcours de cet enfant et de ses parents, où l'espoir est souvent submergé par le découragement car après quelques progrès, Rowan régresse à nouveau.... Etant moi-même mère d'un enfant atteint également autiste (néanmoins à un degré bien moindre), j'ai moi-même vécu peu ou prou leur parcours angoissant. 

     

     

       Le voyage en Mongolie, pays que l'on sent superbe et encore préservé, m'a beaucoup questionné, déjà sur les pratiques chamaniques faites des rituels qui seraient taxés de superstitions chez nous, s'avèrent d'une efficacité impressionnantes... Mais l'amour inconditionnel des parents de Rowan, la présence des chevaux et la nature ont certainement contribué à la guérison de l'enfant.

       Une telle approche serait-elle possible dans nos pays ? Pour les parents de Rowan, britanniques résidant au Texas, la réponse est non : nos sociétés sont devenues trop matérialistes pour cela... Peut-être que d'avantage d'esprit et de coeur dans nos sociétés, serait déjà un grand pas sans oublier l'osmose avec la nature et les animaux, tout en essayant de ne pas "singer" des cultures autres...

       Et plus globalement, une redécouverte de ces valeurs simples feraient beaucoup de bien à nos sociétés... A noter que les chamans mongols estiment que l'autisme est une maladie occidentale. Non seulement, parce que la pollution serait responsables de l'augmentation de cas d'autisme mais aussi parce que nous avons perdu contact avec les esprits et les choses essentielles... Et pour les mongols qui vivent toujours de manière traditionnelle, les autistes et plus globalement les gens "bizarres" sont ceux qui sont les plus en contact avec les esprits. D'ailleurs, un chaman que rencontre Rowan a prédit que cet enfant serait chaman un jour... Car en fait de guérison, Rowan acquiert la capacité de vivre sereinement sans ces crises qui l'handicapaient tant mais reste un être très singulier à la grande fierté de ses parents.

     

    Rowan et son père lors d'un rite chamanique...

    Un livre dépaysant, émouvant et porteur d'espoir, voir ici 

    A la suite de ce voyage, Rupert Isaacson a fondé un centre d'équithérapie au Texas et parcourt le monde pour faire la promotion de cette méthode (mon fils l'a pratiqué quelques années)

     

     

     

       Et la bande-annonce du film (mais je ne l'ai trouvé qu'en anglais) mais on peut y apprécier les paysages extraordinaires de la Mongolie.

     

     

     

     

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 1er Octobre 2014 à 23:16

    Bonsoir Esclarmonde,

    Je viens de lire avec beaucoup d'attention et d'intérêt, ton billet, j'avais entendu parler  l'histoire de ce petit garçon, mais je n'ai pas vu le film. L'extrait que tu nous propose a l'air grandiose par ses paysages. Quand au chamans, je n'y connais pas grand chose, je trouve aussi nos sociétés occidentales trop matérialistes et trop portée sur l'argent, le confort, et le clinquant, cependant il faut raison garder, nous ne pourrons jamais remonter en arrière.

    Merci pour ce magnifique billet si profond et plein d'humanité.

    A bientôt

    Bisous

    2
    Jeudi 2 Octobre 2014 à 09:30

    ton article pose énormément de questions, et de questions très profondes

    et l'on sent bien ton implication personnelle  dans tes mots.

    Merci de stimuler nos réflexions... sur nous mêmes, sur notre façon de vivre.

    Bises de pinson.

    3
    Jeudi 2 Octobre 2014 à 15:15

    Le mot "rationnel" n'a plus de signification pour moi...J'aime la photo de la jeune fille et son cheval!Je revois ma fille,Anne-Sophie...Bises et bon jeudi,Jean-Pierre

    4
    Samedi 4 Octobre 2014 à 00:01

    dans la vie il y a beaucoup de choses qui ne s'expliquent pas

    5
    Samedi 4 Octobre 2014 à 06:40

    Les choses sont ainsi .... Ne cherchons pas pourquoi...

    Je publie mes nouveaux  poèmes sur mes deux blogs en même temps...

    Sur blogspots se trouve toute ma poésie rassemblée ...Plus de 1000 poèmes c'est pour cette raison que j'ai utilisé cette forme ...Comme il m'est impossible de gérer les commentaires , je les ai supprimés ....

    Bon et doux weekend Esclarmonde

    Bisous

    timilo

    6
    Samedi 4 Octobre 2014 à 17:03

    Des choses très certainement passionnantes pour les paysages, le chamanisme et bien sur l'équithérapie belle soirée à toi

    7
    Mardi 7 Octobre 2014 à 13:34

    http://www.corinesombrun.com/

    c'est le lien d'une Française qui est chamane ; pour moi, en nous existe, une possibilité de lien avec les "esprits" .. seulement savoir que c'est un domaine dangereux - les chamanes ne se font pas seuls et sont entourés d'autres personnes et souvent une personne les tient.

    je t'embrasse très fort - mon neveu a le syndrome d'Asperger et ... mon fils est soigné pour une maladie psychique.

     

    8
    Mardi 7 Octobre 2014 à 17:04
    Joseph Guégan

    Je comprends que tu aies été particulièrement touchée par  cette histoire que tu relates très bien.
    bonne soirée

    9
    Mercredi 8 Octobre 2014 à 06:16

    en dehors du fait que j'écrirais plutôt phantasme que fantasme, car ce ph me donne une impression de mystère  et  d'inacceptable qu'il est impossible de refuser, je partage l'idée de Isaacson, et, je crois, la tienne aussi , sur l'évidence de cette "science" chamanique tant décriée par les "savants" aussi têtus que rationnels.
    C'est quand même grâce aux chamans que les mongols et toute une théorie de peuples viennent du fond des âges et   nous sont contemporains, sans avoir jamais pris le moindre cachet d'aspirine.
    Bien sûr, seuls les plus forts ont survécus, mais n'est-ce pas la même chose chez les "évolués"?

    10
    Mercredi 8 Octobre 2014 à 09:23

    Bonjour Esclarmonde,

    Une note intéressante, on sent que tu as beaucoup aimé cette histoire.

    Quand ma fille était en IME, elle a fait de l'équitation...la thérapie par l'équitation, elle en a gardé un merveilleux souvenir, et cela lui avait apporté beaucoup.

    bises et bonne semaine

    11
    Mercredi 8 Octobre 2014 à 21:49

    Enfin, je répond à vos commentaires ! Un peu débordée ces jours-ci... Mais vaut tard que jamais...

    @ Livia

    Revenir en arrière ? On ne peut pas revenir en arrière en effet mais la société dans laquelle on vit doit changer assurément sinon on va droit dans le mur...

     

    @ Kass

    Cela m'a fait le même effet qu'à toi, susciter des réflexions. De façon très intelligente, le père de ce petit garçon nous invite, non pas à singer des cultures étrangères mais de prendre exemple sur eux pour retrouver les liens avec la nature qui nous entoure.

     

    @ Jean-Pierre

    Oui ceux qu'on appelent "fous" ou "handicapés" sont des gens attachants et inoffensifs, les vrais fous eux sont au pouvoir !! La jeune fille en question est un petit garçon... Mais ta fille a bien de la chance d'avoir un métier qui la met en contact avec des animaux, ça doit garder les pieds sur terre. Ma file aussi adore les chevaux et les animaux en général, de quoi partir armée pour la vie.

     

    @ Flipperine

    Tu as bien raison, malgré la science toute puissante, bien des choses échappent à des explications rationnelles. Merci pour cette réflexion de bon sens.

     

    @ Timilo

    Oui il faut savoir accepter sans comprendre parfois, signe d'ailleurs de sagesse...

     

    @ Nature Sereine

    Oui passionnant pour tous ces sujets et c'est déjà beaucoup !

     

    @ Durgalola

    Je ne crois pas personnellement à des occidentaux qui sont "chamanes" et je pense que ce que ces cultures mongoles mais aussi sud-américaines ont à nous dire, c'est de retourner à nos croyances ancestrales (le mélange paganisme-christianisme a existé bien longtemps surtout dans les campagnes) et à nous éloigner d'une civilisation bien trop matérialiste à mon avis... Sinon, je crois que nous avons tous un "handicapé" dans notre entourage... Toute ma sympathie va vers eux

     

    @ Joseph

    Merci à toi, j'avoue que j'ai travaillé quelques jours sur cet article avant de mettre en ordre mes idées !

     

    @ Peache

    Merci pour tes réflexions sensées comme toujours. J'ai vu sur Arte des boliviens faire une cérémonie ancestrale en hommage à un glacier qui apporte l'eau dans leur village et ils n'ont pas eu besoin de scientifiques pour comprendre le cycle de l'eau. Et dans toutes cultures, il y a eu des guérisseurs (dont celles qu'on appelait "sorcières"...) mais un trop grand rationalisme a mis fin à tout ça chez nous.

     

    @ Loridyl

    Mon fils est également en IME et il a pratiqué l'équithérapie alors qu'il était en école primaire (via le centre de jour) mais le contact avec les animaux est pour moi primordial pour tous les enfants, y compris ceux qui n'ont pas de handicap. Merci pour ton témoignage

     

    Bises et belle soirée, à bientôt

    Esclarmonde

    12
    Mardi 14 Octobre 2014 à 07:05

    Très joli partage chez Durgalola.
    Merci pour ce partage, ce devait être un magnifique voyage.
    Bonne journée

    13
    Mercredi 15 Octobre 2014 à 21:59

    Bonsoir Pascale, merci pour ta visite et de m'avoir rappelé le partage de Durgalola que j'avais oublié, j'ai la tête ailleurs en ce moment ! Belle soirée à toi

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :