• Hedd Wyn

    Hedd wyn film poster

     

     

     

       Après mon article sur le 11 novembre, mon cheminement de pensée m'a orienté vers le souvenir d'un film gallois Hedd Wyn qui retrace le parcours d'un poète gallois, Ellis Humphrey Evans plus connu dans son pays sous le pseudonyme bardique de Hedd Wyn (qui veut dire "paix blanche") et qui se retrouve bien malgré ses idées pacifistes, engagé dans l'armée britannique et finit par mourir sur les champs de bataille de la Première Guerre Mondiale. 

     

     

    11524 2

     

    L'acteur gallois Huw Garmon qui joue le rôle principal

     


       Ce film est un réquisitoire contre la guerre et inversement, une exaltation de l'esprit poétique qui est tragiquement mis à mal par l'esprit belliqueux de l'époque. On suit d'abord la vie tranquille du poète qui participe aux Eisteddfod (festivals de poésie gallois) et rêve d'avoir une chaire de poésie. Il vit une histoire d'amour avec une jeune femme admiratrice de ses talents de poètes.

     

       Mais Hedd Wyn est finalement obligé de partir d'abord sur les champs de bataille français pour finalement trouver la mort sur le champs de bataille de Passchendaele en Belgique. Auparavant, on assiste à l'humiliation des soldats gallois, insultés par les officiers anglais car ils ne comprennent pas les ordres vu qu'ils parlent peu ou pas l'anglais, et j'ai pu y voir aussi, à travers ce fim, une réflexion sur l'esprit colonialiste britannique envers ses minorités celtes... Et chez les gallois, comme chez les irlandais, l'Anglais (du point de vue symbolique) est vue comme l'oppresseur, le donneur d'ordre à l'esprit autoritaire et belliciste.

     

     

    Hedd Wyn statue

     

    la statue de Hedd Wyn dans son village natal

     

     

       Dans cette scène, que je n'ai trouvé qu'en VO, on voit les soldats gallois rabroués par leur supérieur et même si on comprend pas les propos, on sent bien le mépris affiché de ces officiers anglais envers ces soldats gallois et je crains que la même chose s'est produite en France envers les soldats venus de la campagne et qui la plupart du temps parlaient encore le breton, l'occitan, le corse...

     

     

     

     

     

       Le film a été produit par la chaîne de télévision gallois S4C, filliale de Channel 4, qui diffuse beaucoup d'émissions en gallois. Ce film a eu de nombreux prix et a été nominé aux Oscars dans la catégorie des films en langue étrangère en 1994. Je ne l'ai pas vu au cinéma là-bas car il était sorti un ou deux ans avant mon séjour mais je l'ai vu sur ARTE peu de temps après mon retour en France. Malgré la beauté des paysages gallois, la qualité de la mise en scène et le charme de l'acteur principal, j'avoue que c'est le coeur gros que je suis ressorti de ma séance télé en voyant l'intelligence et la poésie vaincue par l'esprit imbécile de la guerre...

     

      Beaucoup de fims ont été faits sur la guerre de 14/18 et j'ai par exemple beaucoup aimé la vie et rien d'autre avec Philippe Noiret et je n'ai malheureusement jamais vu les Sentiers de la Gloire de Kubrick longtemps interdit en France...

     

     

    Hedd Wyn - Pays de Galles (1992)

    Réalisation : Paul Turner

    Scénario : Alan LLwyd

    Acteurs principaux : Huw Garmon, Catryn Fychan, Cerri Cunnington

    Difficile voire impossible de le trouver en DVD en France semble-t-il, sur internet je l'ai trouvé en vente que dans un site de vente en ligne gallois avec soutitrages en anglais...



    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 13 Novembre 2011 à 09:12
    Nina Padilha
    Bug toujours actif chez OB...
    Bisous !
    2
    Dimanche 13 Novembre 2011 à 09:20
    Le Chaton
    Je découvre avec émotion cet épisode gallois...L'anglais ne supporte pas d'être incompris...et le monde est en train de le satisfaire...De plus, pour être un "chef" de guerre il faut être borné et inculte, sinon il ne ferait pas la guerre ! Merci pour ton article. Bon dimanche Bises Le Chaton
    3
    Elo
    Dimanche 13 Novembre 2011 à 12:05
    Elo
    Merci pour cette présentation. C'est rare que je lise mais un je ne sait quoi m'a fait lire ton article en entier et visionner la vidéo... elle est très explicite et ton extrait est merveilleusement choisi... J'ai pas compris 100% de l'anglais mais presque. c'est frappant ! C'est tellement ce qui se passe et malheureusement aussi dans le monde dut travail, parfois simplement avec l'incompréhension des sigles, j'en sais quelque chose ! bisous
    4
    Dimanche 13 Novembre 2011 à 16:59
    Glycine blanche
    Merci pour cette découverte car je ne le connaissais pas. Bises et bon dimanche.
    5
    Lundi 14 Novembre 2011 à 06:18
    timilo
    J'aime bien ce film sur ce poète
    Douce journée
    Bisous
    timilo
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    6
    Lundi 14 Novembre 2011 à 08:08
    Nina Padilha
    Un petit coucou, en passant.
    Bisous !
    7
    Dan
    Lundi 14 Novembre 2011 à 08:39
    Dan
    Merci, je ne connaissais ni le film ni le poète. Très intéressant ton article. Bonne journée Bises dan
    8
    Mardi 22 Novembre 2011 à 15:10
    Saoirse
    Tu peux voir les sentiers de la gloire en V.O.S.T sur Daily motion à cette adresse:

    http://dai.ly/cn8cq7

    Un autre film au sujet similaire est l'adaptation du roman de Japrisot par J.P. Jeunet "Un long dimanche de fiançailles".

    Au passage et sans rapport.J'ai pris la liberté de rajouté l'adresse de ton blog sur le mien.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :