• Fleurs de coton (salon d'écriture 43)

     

      Pour le 43ème salon d'écriture, Andrée nous a proposé de nous inspirer d'une photo de Yann Arthus-Bertrand visible sur le Partage des mots. Ce n'est pas la photo ci-dessous bien qu'il s'agisse dans les deux cas de la même matière, le coton.

     

    16526301

     

     

     

     

    Immense champs de coton

    Fleurs douces et tendres

    Impressionnante récolte,

    Elle va être exportée en Chine, 

    au Bangladesh, En Inde,

    Pour y être tissé

    Puis confectionné 

    en draps, en robes, en t.shirts,

    En jeans, en casquettes,

    Par des esclaves aux doigts de fée.

    Ils seront expédiés au Japon,

    en Australie, aux Etats-Unis,

    en Europe, là ou les nantis

    Pourrons se les acheter

    Une marque bien en évidence,

    Des mots magiques symbole de castes

    Arrogantes et consuméristes

    L'ouvrier qui a ramassé

    Ces fleurs douces et tendres

    Qui s'est hissé sur ces grosses balles

    Pour contempler le travail bien fait

    Le ramassage maintenant achevé

    De cette matière si demandée

    L'ouvrier comme la petite fée

    Peuvent ramasser juste quelques miettes...

    Et s'en contenter...


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 26 Juillet 2011 à 17:37
    Nina Padilha
    Tristement vrai.
    2
    Dan
    Mardi 26 Juillet 2011 à 17:57
    Dan
    Un livre admirable, poétique, polémique... "Voyage au pays du coton" d'Erik Orsenna. Il y compare entre autres choses, la technique industriel de récolte aux états unis et la récolte manuelle en Afrique. Amitiés Dan
    3
    Mardi 26 Juillet 2011 à 18:36
    Les mots écrits de J
    Triste réalité ! Bien vu.
    Jonas
    4
    Mardi 26 Juillet 2011 à 23:05
    Le Chaton
    Qu'elle est belle la fleur de coton ! Si légère, si blanche. Pas comme les profiteurs qui vont s'enrichir sur le travail de pauvres exploités. Ton texte expose très bien la situation. Bonne soirée Bises Le Chaton
    5
    Mercredi 27 Juillet 2011 à 07:12
    katara
    Et une miette de coton cela ne fait pas grand-chose. bises à toi Esclarmonde
    6
    Mercredi 27 Juillet 2011 à 07:41
    Glycine blanche
    La douceur du coton de bon matin... Le régal ! Bises et bonne journée.
    7
    Elo
    Mercredi 27 Juillet 2011 à 21:04
    Elo
    Dur constat mais bel et bien réaliste pour ce salon ... Merci ma belle ! Bises
    8
    Jeudi 28 Juillet 2011 à 22:03
    ADAMANTE
    L'ouvrier a pour lui la poussière du coton, des volutes blanches dans les cheveux et les mains calleuses...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :