• Entre ombre et lumière (2)

    Entre ombre et lumière (2)

    Druides néopaïens

     

     Cela tombe bien que tu veuilles apprendre la magie, expliqua à Claire l'homme chauve, je suis le druide Amorgen, le chef de la cérémonie, tu es au pays de la magie, tu as quitté tes terres de rationalité pour venir nous voir ce dont nous sommes très honorés, car tu as compris, à ton arrivée sur notre île, qu'ici les pierres parlent, les lutins sont cachés sous les brins d'herbe et  la mer abrite le royaume où la mort a été abolie. Si tu veux, nous t'hébergerons dans notre maison là- bas au bord du monde connu et nous te ferons connaître nos secrets pour que tu les transmettes dans ton monde afin de guérir les habitants de leur matérialisme et de leur avarice, mais cela risque d'être long, au moins jusqu'à la prochaine lune rousse du printemps." 

     

     

    Entre ombre et lumière (2)

     

     

       Les deux femmes, Eithne et Gráinne, grandes prêtresses de la cérémonie, installèrent de jolis nappes sur l'herbe et sortirent des paniers des sandwichs de pain de mie, du soda et des boîtes de Guinness et de Harp*. Claire aurait imaginé quelque chose de plus étrange pour la cérémonie de Lúnasa. Elle demeura un moment songeuse, elle n'avait pas prévu que son voyage prendrait cette tournure, et ces druides, elles les auraient imaginé un peu austères avec un habit de cérémonie et une longue barbe blanche mais ceux-ci étaient assez jeunes et avaient des allures très banales. L'un d'eux, Meallán, portait même un T-shirt Diesel. Mais Claire avait surtout  remarqué un autre druide qui portait un prénom qui pour elle était étrange, étrange car l'exact opposé du sien : Ciarán*. Le seul qui n'avait pas encore dit un mot jusque là. 

       Ciarán restait un peu à l'écart et s'enivrait. Claire trouva un peu déroutant qu'un druide puisse siroter de la bière mais comme s'il avait lu dans ses pensées, Ciáran s'empressa d'expliquer que non, pas du tout, elle n'y était pas, ce n'était pas de la stout* mais de l'élixir de bruyère et d'ajoncs confectionné par les fées. 

    « Vous voulez en goûter ? » demanda-t-il 

    Claire n'osa pas dire non. Le breuvage avait un goût qu'elle aurait été incapable de définir mais qui était délicieux. Une seule gorgée l'avait rendue différente, apaisée, ignorante d'un avenir incertain, toute sensation de frustration qu'elle ressentait trop souvent avait disparu. 

       Elle se surprise à trouver Ciarán tout simplement beau et différent des autres, la pièce manquante du grand puzzle de sa vie et elle se réjouissait de passer plusieurs mois en sa compagnie. Peut-être pourrait-elle lui demander de lui apprendre tous les secrets des magiciens celtes afin de toujours se trouver en sa compagnie ? Et Claire espéra qu'Amorgen soit d'accord. En attendant, il fallait vite qu'elle prenne son portable, si encore il daignait fonctionner sur cette colline, pour annuler le vol qu'elle avait réservé sur Ryan Air pour la semaine suivante avant qu'elle ait trop de frais d'annulation. 

     

    Entre ombre et lumière (2)

     

       Elle ne s'était pas attendu à cela, en venant de ce pays, elle avait refusé de se fier aux images lisses et romantiques que les spots publicitaires vantaient et elle s'était contenté d'imaginer un pays ordinaire, juste un peu plus beau que les autres mais pas cet univers hors du temps et préservé de la modernité. Même le chantier de l'autoroute avait disparu. 

       Comme Claire l'avait souhaité, Ciarán, encore sous les effets magiques du breuvage des fées, l'entraîna sur un chemin bordé de vieux murs de granit et lui narra des histoires étranges où se mêlaient fantômes, esprits de l'autre monde, guerriers valeureux mais aussi des éléments plus modernes comme Internet ou les CD de ses groupes préférés. Il s'emporta même contre ces « enfoirés de politiciens qui avaient mené le pays au bord de la ruine » avant de s'excuser pour ce soudain emportement. Soudain, Ciarán s'arrêta et lui pris la main. Il l'entraîna dans une prairie et lui montra une fleur, fleur qui était tellement belle qu'elle n'osait pas la toucher. 

     «  tu vois cette fleur ? dit le druide, c'est notre secret, les incroyants et les matérialistes ne peuvent pas la voir et si toi, tu le peux, c'est que ton âme est belle et pure.... » 

       Claire était troublée par le regard gris-bleu de Ciarán, le paysage autour déployait toute sa  majesté et sa pureté, loin de la folie des hommes. Claire n'arrivait pas à croire que de tels endroits puissent exister et qu'un tel sentiment de bien-être puisse l'habiter. Et ce druide, Ciarán, elle semblait l'avoir rencontré bien longtemps auparavant.... Et seul un baiser de lui manquait pour que son bonheur soit parfait. 

     

     

    Entre ombre et lumière (2)

     

     

       Claire se réveilla : son radio- réveil crachait une publicité agressive pour un gel douche au beurre de karité. Elle écrasa sa main sur le bouton "arrêt" et commença à s'affoler. Son avion décollait trois heures plus tard. Elle se prépara avec affolement et hâte mais quand elle sortit de son hôtel, elle resta pétrifiée de surprise devant une petite fleur qui avait poussé pendant la nuit dans l'une des plates-bandes de l'hôtel. C'était celle du druide de son rêve, son coeur se mit à battre très fort et elle sentit le rouge lui monter aux joues, cet homme merveilleux était-il donc réel ? Puis elle se rappela de cette phrase prononcée par Amorgen le chef des druides lorsqu'elle lui avait demandé si Ciarán pouvait lui montrer les secrets de leur magie et, en guise de réponse, il avait prononcé cette phrase sibylline : 

    «  Ciarán est fils de la Lune et du Soleil et il navigue entre ombre et lumière. »

    - Fin -

    . Ciarán (prononciation "kirone") : prénom irlandais pouvant être traduit par "petit sombre"

    . stout : bière brune

     

     

    Entre ombre et lumière (2)

     

    Et pour conclure, non pas des druides mais des bardes des temps modernes, le groupe irlandais Kila

     

     

     

     

    Et aussi un lien au sujet de la colline de Tara où se déroule l'histoire : ici

     

     


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 20 Mars 2014 à 18:42

    merci pour cet article instructif  , moi je ne lis pas beaucoup ... !   une belle histoire ...

    passe une belle soirée  a+  amicalement 

    2
    Jeudi 20 Mars 2014 à 23:59

    c'est vraiment une belle histoire

    3
    Vendredi 21 Mars 2014 à 06:28

    Certaines histoires comme celle-là ont des vérités à dire

    J'ai aimé...

    Joliment écrit

    Douce journée ESCLARMONDE

    Bisous

    timilo

    4
    Dan
    Vendredi 21 Mars 2014 à 08:22

    Très jolie histoire dans une ambiance qui me transporte sur la belle Irlande. Bises Dan

    5
    Vendredi 21 Mars 2014 à 09:17

    Hello

    LU avec délice et écouter aussi avec délice.

    Belle histoire

    Je te joins un lien d'un musicien que je viens de découvrir et qui pourrait peut-être te plaire mais tu le connais peut-être déjà : http://www.denezprigent.com/
    Amicalement

    Janie

    6
    Vendredi 21 Mars 2014 à 10:00

    Bravo et merci pour Kila...Au fait,il n'y a plus de Guinness au bourg!!Bizarre..Bises,à bientôt,Jean-Pierre

    7
    Vendredi 21 Mars 2014 à 10:17

    Ainsi Claire, l'espace d'un instant, est passée de l'autre côté du miroir. J'aime son histoire, elle est très belle, pleine de poésie, et nous invite à penser que le monde n'est peut-être pas tel que nous le concevons.

    Bises et douce journée

    Alain

    8
    Vendredi 21 Mars 2014 à 11:59
    louv'

    L'autre côté du miroir n'est pas perceptible à n'importe qui. Claire ne sera plus jamais comme avant....

    Bon week-end à toi, bises.

    9
    Samedi 22 Mars 2014 à 14:36

    @ Albert

    je ne sais pas si mon imagination peut être qualifiée d'instructive mais pourquoi pas. Passe un très bon week-end

    @ Flipperine

    Merci à toi, j'espère que tu as passé un bon moment. Bises et bon week-end malgré la pluie

     

    @ Timilo

    Et oui, parfois la vérité se cache dans de pures fictions et dans la simple imagination. Merci à toi et doux week-end, bisous

     

    @ Dan

    Merci à toi, l'appréciation d'un celte m'est précieuse ! Bises et bon week-end

     

    @ Jeanie

    Merci pour ton retour sur ce blog. Je connais un peu Denez Prigent avec par exemple cette interprétation à couper le souffle http://www.youtube.com/watch?v=QHXw96RH34o   mais bizarrement, je connais que peu d'autres chansons de cet artiste. Sinon, Cécile Corbel, une harpiste et chanteuse bretonne est hautement recommandable, tu l'as trouvera sur youtube

    A bientôt, bisous

     

    @ Jean-Pierre

    Plus de Guinness ? Les temps sont vraiment durs :) Bises et bon week-end 

     

    @ Alain

    Je pense qu'il y a beaucoup de choses cachées que seul le coeur peut nous aider à découvrir. Merci beaucoup pour ce commentaire. Bises

     

    @ Louv'

    Malgré l'apparente modernité, je pense que l'Irlande peut aider à voir ce qu'il y a de l'autre côté si on met de côté les trajets tout tracés des agences touristiques comme d'autres endroits où la magie n'a pas totalement disparu. Bisous 

     

    Esclarmonde

    10
    kas
    Samedi 22 Mars 2014 à 15:17

    oh oh...

    le mystère plane !

    11
    Dimanche 23 Mars 2014 à 10:21

    Impressionnant !!

    12
    Jonas D.
    Dimanche 23 Mars 2014 à 13:17
    Jonas D.

    Toujours onirique ta vision de l'Irlande. J'aime. L'après-miroir, le destin parallèle en cours. Merci Esclarmonde de nous transporter au-delà de notre civilisation qui de plus en plus se fige comme l'huile d'hiver. Bises.

    Jonas

    13
    Mardi 25 Mars 2014 à 10:36

    c'est superbe Esclarmonde.. que d'imagination


    finalement Claire a pris ou pas son vol, ou est-elle partie à la recherche de son druide ???


    je te signale que RYANAIR ne rembourse plus les vols, je le sais car j'en ai fait les frais en décembre


    je t'embrasse, passe une belle journée merci gifs, bonne journée, ici c'est encore l'hiver qui revient... joelle

    14
    Mardi 25 Mars 2014 à 15:24

    @ Kas

    J'aime bien les fins d'histoire qui ne sont pas vraiment des fins, peut-être est-ce à chacun de finir l'histoire à sa façon

     

    @ Nalo

    Merci de votre visite !

     

    @ Jonas

    Une société figée par des certitudes qui engendrent le désespoir chez certains, il suffit de voir le résultat des élections de dimanche (désolée de cette digression très politique !)

     

    @ Joelle,

    Je ne suis pas étonnée de ce que tu me dis de Ryan Air, j'ai choisi de mettre cette compagnie aérienne dans mon histoire pour bien contraster avec l'aspect onirique de l'expérience de Claire car c'est le cynisme et la pingrerie à l'état pur !

     

    Merci d'avoir suivi cette nouvelle jusqu'au bout

     

    Je pense de nouveau publier que vendredi ou samedi car demain, je suis occupée avec la "présidence" de musique à coeur ouvert demain mercredi (voir mon blog musique) et ensuite par des tracas du quotidien à résoudre avant ce WE. A bientôt, belle fin de semaine

    Bises

    Esclarmonde

     

    15
    Mardi 25 Mars 2014 à 21:50

    Bonsoir Esclarmonde :)

    Enfin je lis la suite de cette histoire prometteuse ! Jolie histoire d'amour, était-ce seulement un rêve ?
    Peut-être une prémonition ? :)

    Grosses bises et à bientôt

    16
    nature sereine
    Mercredi 26 Mars 2014 à 15:10

    belle fin de journée esclarmonde bises

    17
    Mercredi 26 Mars 2014 à 19:26

    Bonjour,

    je vais bientôt déménager dans l'aude à Nebias et suis à la recherche d'audois et audoise. De plus, je vois que nous avons des amis communs.

    Au plaisir

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    18
    Mercredi 26 Mars 2014 à 21:19

    @ Naïs,

    Merci d'être revenue pour lire la fin, oui j'ai mis un peu de romantisme dedans, ça ne peut pas faire de mal. Bises et belle soirée à toi

     

    @ Cathie

    Merci, bisous à toi et très bon déménagement en Auvergne !

     

    @ Viens

    Je ne suis pas audoise, je vis dans les Alpes-de-Haute-Provence en fait mais que cela ne t'empêche pas de me rendre de nouveau visite, bon déménagement et à bientôt

     

    Esclarmonde

    19
    Jeudi 27 Mars 2014 à 23:12

    Belle imagination! C'était très agréable de suivre Claire  dans son aventure onirique! Merci! Bises

    20
    Vendredi 28 Mars 2014 à 11:30

    Bonjour Cardamone, si cela était agréable, ça tombe bien car c'était le but recherché ! Merci à toi et beau week-end

    Bises

    Esclarmonde

    21
    Vendredi 28 Mars 2014 à 14:02

    Zut, moi aussi je me suis réveillée en sursaut avec toi. J'ai adoré ce voyage. Je suis prête à repartir tout de suite. J'aime le rêve, la magie, l'enfance, Harry Potter, l'Irlande et tes mots. Bravo et merci pour le moment de liberté.


    Bonnes journées.


    Bises amicales.

    22
    Samedi 29 Mars 2014 à 14:16

    @ Françoise

    J'ai bien aimé lorsque tu me parles de moment de liberté, l'écriture est peut-être le seul acte complétement libre où tout est possible ! Merci à toi et beau week-end

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :