• Donovan

     

     

    Suite de ma nouvelle "Comme dans un film de Mike Leigh"( ICI)


     

    Donovan



    "C'est vous Donovan ?" 

    - C'est ne pas improbable... 

    - On m'a dit que vous étiez spécialiste en poésie. 

    - Qui c'est ce "on" qui vous a dit une chose pareille  ? 

    Claire montra un vendeur. C'était Jake. Celui-là, à part les bandes dessinées... 

    - Ah je vois, c'est vrai qu'il devait être dans le plus grand des embarras avec 

    votre question... 

    - Connaissez-vous Dylan Thomas ? coupa Claire 

    - Le plus grand des poètes gallois, bien sûr que je le connais, j'ai lu tous ces 

    poèmes ! Jake est un garçon aux goûts simples, certes,  mais il aurait pu vous 

    renseigner. Ca fait rien, c'est toujours avec plaisir que je vend des oeuvres 

    poétiques... au fait, vous connaissez Seamus Heaney ? 

    - euh non 

    - un poète irlandais, magnifque ! Et Yeats ? Vous connaissez ? 

    - J'ai un peu entendu parler.... 

    - My arms are like the twisted thorn 

      And yet there beauty lay ; 

      The frst of all the tribe lay there 

      And did such pleasure take ; 

      She who had brought great Hector down 

      And put all Troy to wreck.(1) 


        Claire ne compris pas tous les mots mais ce vendeur avec son accent étrange 

    donnait une mélodie troublante et irrésistible à ces vers. Pendant quelques 

    instants, elle oublia pourquoi elle était venue là. Elle aimait bien ce nom, 

    Donovan, cela lui rappelait quelque chose... mais oui un chanteur ! 


    I'm Just mad about Saffron 

    Saffron's  mad about me 

    I'm just mad about Saffron 

    She's just mad about me 

    They call me mellow yellow (Quite rightly).... 


       Ce soir-là, Claire se retrouva chez elle avec trois recueils de poèmes : "Twenty- 

    fve poems" de Dylan Thomas comme elle l'avait prévu mais aussi "Death of a 

    Naturalist" de Seamus Heaney et "The Wandering of Oisin and other poems" de 

    Yeats... Ce garçon lui aurait vendu sans coup férir tous les volumes de 

    l'Encyclopaedia Britannica. Sur le coup, elle était un vexée puis elle s'assit, prit les 

    livres un par un sans savoir par lequel commencer. Son hésitation s'éternisant, 

    elle ferma les yeux, jeta les livres en vrac sur son lit et, toujours les yeux fermés, 

    elle tâtonna avec sa main droite jusqu'au premier livre qu'elle allait toucher. Ses 

    doigts sentirent une couverture brochée, au papier bien lisse. Elle rouvrit les yeux 

    et sourit : c'était Dylan Thomas. 

        Elle ouvrit la première page et lu : 


    And death shall have no dominion. 

    Dead men naked they shall be one 

    With the man in the wind and the west moon ; 

    When their bones are picked clean and the clean bones gone, 

    They shall have stars at elbow and foot ; 

    Though they go mad they shall be sane, 

    Though they sink through the sea they shall rise again 

    Though lovers be lost love shall not ; 

    And death shall have no dominion.(2) 


       Il lui tardait de revenir dans cette librairie pour retrouver Donovan et ses vers 

    qu'il semblait connaître par coeur. Le prétexte était aisé : acheter d'autres livres de 

    poésies mais pour être crédible, il lui fallait attendre un bon moment. Il n'était pas 

    vraisemblable qu'une française puisse arriver à lire une telle quantité de poésies 

    en anglais en l'espace de quelques jours... 

       Claire se coucha, lu deux pages de poésies du poète gallois et s'endormit avec le 

    livre ouvert près de son visage. Les deux ouvrages des deux poètes irlandais 

    étaient toujours sur son lit. Ils tombèrent l'un après l'autre du lit pendant la nuit 

    mais elle ne les entendit pas. 

       Claire ne tint qu'une semaine. A son retour à la librairie, elle eu la chance de 

    retrouver Donovan, ses yeux gris pâle et son beau sourire. Mais son coeur battait 

    surtout en se souvenant du jeune homme récitant les vers de Yeats. 

      "Alors, ça vous a plu ?" demanda-t-il visiblement heureux de la revoir. 

    - Très, répondit Claire, consciente de ne pas être forcément très crédible. 

    - Vous aimez la musique ? demanda-t-il 

    - Beaucoup !! 

    - Vendredi soir, je joue avec mes copains dans un pub et je serais très content que 

    vous veniez. 

    (a suivre) 


    (1) Mes bras sont comme l'épine tordue 

         Et cependant la beauté y repose 

         Et y avait pris un tel plaisir. 

         C'est elle qui est à l'origine de la chute d'Hector 

         Et qui a poussé Troie toute entière à la ruine. 

         (traduction de moi, peut-être pas très fable !) 


    (2)  Et la mort n'aura pas d'empire. 

          Les morts nus feront foule 

          Avec l'homme dans le vent et la lune rousse; 

          Quand leurs os blanchiront et leurs os blancs partiront, 

          Ils auront des étoiles au coude et au pied; 

          Même s'ils sont fous, ils seront sains d'esprit, 

          Même s'ils sont perdus en mer, ils reviendront: 

          Les amoureux seront égarés mais l'amour restera; 

          Et la mort n'aura pas d'empire. 

          (traduction trouvée sur le net)


    Esclarmonde, Septembre 2012


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 6 Septembre 2012 à 10:49

    J  i'rais bien dans ce pub avec ...Donovan!Donovan,un des derniers troubadours(ou trouvères,c'est selon..).Je ne l'ai accompagné qu'une fois,dans le"temple"de Foret National,tout seul avec sa guitare,sur cette immense scène!!L'oeuvre que je préfère de lui reste"Cosmic Wheels"A bientôt pour un trip musical avec les ménestrels,Jean-Pierre.

    2
    Jeudi 6 Septembre 2012 à 12:23

    Une très belle histoire dont je suivrai le cours avec plaisir. J'aime le chanteur et sa musique, les vers également sont très expressifs, alors on continue la balade.Merci


     


    Amitiés


    Hélène

    3
    lagardereclaude
    Jeudi 6 Septembre 2012 à 18:52

    je me suis laissé prendre au piége..;et j'attends la suite avec intêret....bonne soirée
    bisessssssss
    claude

    4
    Jeudi 6 Septembre 2012 à 20:09

    je suis prise au piège aussi :)

    Claire et Donovan...ça sonne bien ! Et puis Dylan Thomas et les autres (les autres je ne les ai pas lus) : very interesting !

    à très bientôt pour la suite, bisous.

    5
    Esclarmonde Profil de Esclarmonde
    Jeudi 6 Septembre 2012 à 21:34

    @ Jean-Pierre, j'avoue que j'ai d'abord choisi ce prénom Donovan car j'aime beaucoup tout simplement puis, bien sûr, je me suis souvenu du chanteur et de cette chanson que je trouve délicieuse... Je connaissais mal sinon, je croyais que c'était un américain mais d'après Wikipédia, il s'agit d'un écossais. Suite musicale bien sûr  si je trouve l'inspiration.

     

    @ Hélène, comme je disais sur le précédent commentaire, l'allusion au chanteur m'est venue après coup, mais on peut dire que cela tombe bien. quant aux poèmes, je les trouve magnifique (je lis en anglais même si la lecture de grand poètes anglophones peut s'avérer quand même assez ardu parfois)

     

    @ Claude, suite ? J'espère trouver mais j'essaierai pour ton plaisir... et le mien :)

     

    @ Louv", tout cela est un essai d'historiettes imaginaires qui me trottent dans la tête depuis un certain temps bien que je n'ai ni de vrai début, ni de fin pour le moment. On va dire que c'est un petit entrainement à quelque chose de plus ambitieux si je trouve une trame qui vaut le coup. J'ai vécu un an au Pays de Galles et je ne pouvais ignorer Dylan Thomas, personnage très sympathique... Yeats aussi dans un genre très différent.

    Bisous et belle soirée

    Esclarmonde

    6
    Jeudi 6 Septembre 2012 à 23:11

    oh ... l'aventure avec ce Donovan paraît... puzzling !

    7
    Esclarmonde Profil de Esclarmonde
    Vendredi 7 Septembre 2012 à 10:39

    Oh puzzling indeed... et je ne sais pas trop où je vais avec cette histoire, on verra bien. Bises et belle journée à toi

    Esclarmonde

    8
    ozy
    Vendredi 7 Septembre 2012 à 10:53

    beaucoup de talent Esclarmonde, je me suis laissée prendre par l'histoire


    vivement la suite


    je t'embrasse, belle journée à toi


    joelleMots animés

    9
    Jonas D.
    Vendredi 7 Septembre 2012 à 11:40

    Bonjour Esclarmonde ! Impossible de lire cela sérieusement aujourd'hui, je dois m'en aller quelques jours. J'y reviendrai en début de semaine prochaine. D'ici là porte-toi bien. Bises.

    Jonas

    10
    Esclarmonde Profil de Esclarmonde
    Vendredi 7 Septembre 2012 à 21:38

    @ Joelle, je suis sincèrement contente que tu aie apprécié, la suite je ne sais pas quand-est-ce que je vais la publier mais évidemment, elle sera forcément musicale...

     

    @ Jonas, merci en tout cas d'être passé, c'est vrai que j'aimerais beaucoup que tu lises pour avoir ton avis éclairé ! A bientôt donc. 

    Bises et belle soirée

    Esclarmonde

    11
    Jonas D.
    Mardi 11 Septembre 2012 à 09:22

    Dis donc, Esclarmonde quelles références ! Que du bon. Bonne idée d'utiliser une nouvelle pour parcourir ces auteurs de talent. Figure-toi que j'écoutais Donovan avant Dylan et Neil Young (dont je suis encore assez inconditionnel, je l'avoue). Le temps est loin... Je n'ai même plus un album de lui. Dommage. Bises.

    Jonas

    12
    Esclarmonde Profil de Esclarmonde
    Mardi 11 Septembre 2012 à 21:27

    Bonsoir Jonas, tu as bien deviné : j'utilise ces deux personnages pour parler de littérature et de musique. Je ne sais pas ce qu'il vont devenir, vu que je ne veux ni faire dans la mièvrerie ni dans l'hédonisme cynique, on verra bien ! Je connais peu Donovan, sinon cette chanson que j'adore et une ou deux autres, j'étais toute petite à l'époque  ! Bonne soirée, bises

    Esclarmonde

    13
    Mercredi 12 Septembre 2012 à 07:50

    Il va y en avoir du monde dans ce piège !

    Continue ! laisse toi aller à l'écriture suivant le fil de ton imaginaire . C'est du bon ...

    Ne preds pas de vue que la NOUVELLE est une histoire courte avec une "chute" abrupte qui surprend . J'attends aussi la suite avec impatience !

    Tout à fait hors texte : Je viens de lire tes trois derniers articles . Je remarque qu'assez souvent il manque le "i" dans les mots .

    Simple innattention ou souci avec ton clavier ?

    Passe une bonne journée . Je te fais un clin d'oeil dans mon article de ce mercredi !

    14
    Esclarmonde Profil de Esclarmonde
    Mercredi 12 Septembre 2012 à 09:20

    @ Vieille Marmotte, j'adore tes encouragements plein de bonne énergie ! Bien sûr que je vais continuer le temps de régler quelques tracasseries de paperasse liées à la rentrée. Il est possible que des lettres aient sauté dans mes textes, surtout quand c'est du copier-coller, ce qui est le cas de ce "Donovan", je vérifierai. En attendant, je vais bien sûr voir ton article ! Passe une belle journée

    Esclarmonde

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :