• Déesse louve

     

     

     On m'a déposée à l'entrée de la maternité des Lilas près de Paris. Qui ? Je ne le saurai jamais. C'était le 6 mars 1962. Il parait qu'un pédiatre m'a examiné et a estimé que je devais être âgée que de quelques heures à peine et que j'étais en bonne santé. Pour le reste je n'en sais rien et ne le saurai jamais.

     

       Je suis devenue officiellement Pupille de la Nation et ai été confiée aux bons soins des puéricultrices de la maternité. On me donna un nom : Agnès Louise Thérèse.

     

       Comme personne ne se manifesta, ni père ni mère, je devins adoptable.

     

       J'avais six mois lorsque mes parents adoptifs vinrent faire ma connaissance et quelques semaines plus tard, ils me ramenèrent chez eux, ivres de joie. 

     

       On me donna mon nom définitif : Claire Albertine Suzanne Marty.

     

       Claude et Colette, enfin Papa et Maman, étaient mariés depuis maintenant quinze ans et n'étaient pas arrivés à avoir un enfant. Ils se sentaient inutiles comme deux arbres fruitiers ne donnant jamais de fruits. 

     

       Et moi, on m'évitais une enfance d'errance de foyer en foyer et de plus, lorsque j'ai eu cinq ans, mes bienfaiteurs m'emmenèrent loin de la grisaille de la banlieue parisienne pour un des plus beaux endroits du monde : le Piémont Pyrénéen entre les pics enneigés et la riante vallée de la Garonne, un pays de Cocagne que je n'ai quitté qu'à l'âge de vingt-deux ans mais c'est une autre histoire...

     

       J'ai grandi dans une grande et belle maison, d'ailleurs bien trop grande pour mes parents et moi, menant la vie dorée d'une enfant d'enseignants à la fin des Trente Glorieuses et au début des Trente Honteuses qui n'avaient pas encore de nom car elles arrivaient en catimini. 

     

       Ski l'hiver, plage l'été, découverte de la campagne, la vraie, celle qu'on trouvait encore à l'époque : odeur de pain frais, de soupe aux légumes, de saucisson et de confiture maison chez mes grands parents dans la Montagne Noire.... 

     

       J'étais chez moi, comme si mes vrais ancêtres étaient d'ici, entre Massif Central et Pyrénées et pourtant, je suis partie comme si je recherchais mes origines et auparavant, j'avais étudié l'anglais, le russe, l'espagnol me demandant inconsciemment si je n'allais pas tomber sur la langue de mes vrais ancêtres.

     

       Et peut-être que si je me suis mariée avec un étranger, c'est peut-être parce qu'il me semblait si proche... L'étrangeté je connais, même si pour tout le monde ici, je suis la fille de Claude et Colette, la petite fille d'Emile et d'Albertine, de Jean et Madeleine, la descendante d'une famille si ancienne et si locale qu'il y a des Cathares et des troubadours dans nos ancêtres.

     

       Mon mari qui a tant d'imagination m'a dit que peut-être je suis la survivante d'une terre engloutie ou la fille d'un Dieu et d'une louve...

     

    Je me suis documentée sur les enfants nés sous X ou trouvés à l'entrée des hôpitaux, et c'est souvent des histoires sordides et cruelles qui sont à l'origine de ces gestes désespérés : mettre au monde un enfant, ne surtout pas le contempler et le laisser à l'administration en espérant que son destin ne soit pas funeste...

     

       Je pense des fois à ma mère biologique et je me dis qu'elle a eu raison de me laisser ma chance et ses semblables d'infortune ont sans doute raison d'espérer la providence encore et toujours pour d'autres bébés, acte d'amour ultime qui a permis le bonheur à mes parents d'adoptifs et bien d'autres encore.

     

       Et si ceux qui m'ont conçu sont bel et bien louve et  dieu, je suis déesse louve et je les remercie de m'avoir laissé la vie sauve.

     


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    kasss
    Mardi 20 Novembre 2012 à 19:58

    émouvant


    à en couper la parole

    2
    Dan_
    Mardi 20 Novembre 2012 à 20:27

    Une sacrée tranche de vie. Bises Dan  

    3
    Mardi 20 Novembre 2012 à 20:41
    louv'

    Le dieu et la louve avaient certainement de très bonnes raisons pour agir ainsi. Une bonne fée veillait et c'est ainsi que la petite déesse-louve eût une enfance heureuse, malgré tout...

    Bisous et à très bientôt.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    4
    Mardi 20 Novembre 2012 à 21:16

    Déesse louve confie son histoire dans un récit émouvant, apaisé, respectueux et plein de reconnaissance. Une famille adoptante et adoptée a su t'assurer des racines et des repères permettant la résilience et la construction d'une vie harmonieuse . C'est un beau partage Esclarmonde, il ouvre à une grande réflexion  .

    Toute mon admiration, bisous, Plume .

    5
    Esclarmonde Profil de Esclarmonde
    Mardi 20 Novembre 2012 à 22:43

    @ Kass, j'espère que la parole va vite te revenir pour que tu nous fasses encore un de tes merveilleux articles !

     

    @ Dan, une situation que je ne connais absolument pas et j'espère qu'elle parait crédible

     

    @ Louv', j'ai pensé à toi bien après avoir trouvé cette image de "déesse louve" :) mais un petit clin d'oeil à ton attention est un peu la cerise sur le gâteau. Je crois que les mythologies sont pleine d'histoires d'enfants venus d'unions d'êtres supérieurs ou particuliers qui se retrouvent élevés par des humains ordinaires et les orphelins sont légion dans les contes, quelque chose d'assez fascinant.

     

    @ Plume, ce n'est pas du tout autobiographique mais le fait que tu aie cru que c'était moi est peut-être une preuve que ce récit est crédible enfin j'espère... Un thème qui est abordé en ce moment en politique mais que j'ai voulu utiliser de façon bien moins polémique. Je n'y connais rien et me suis inspirée de façon purement intuitive.

     

    Bisous et à bientôt

    Esclarmonde

    6
    flipperine Profil de flipperine
    Mardi 20 Novembre 2012 à 23:16

    tu as eu une vie heureuse des gens qui sont devenus tes parents et qui t'ont acceptée ainsi que le reste de la famille personne ne te jugeait comme étrangère 

    7
    Mercredi 21 Novembre 2012 à 03:02

    ce n'est pas ta vie, dis-tu . Mais à travers ton récit, on découvre , en tout cas, moi je vois, heureux  d'avoir croisé ton chemin, la Citoyenne du Monde.

    Merci

    8
    Mercredi 21 Novembre 2012 à 06:34

    Je connais quelqu'un , qui a eu le même parcours au début de sa vie , je crois que lui aussi se cherche un peu par tout.

    Je m'occupe d'une assoiation d'insertion pour des jeunes qui n'ont que la rue comme domicile , j'y trouve aussi dans leurs regards des interrogations similaires .... en recherche d'amour .

    Douce journée ESCLARMONDE

    Bisous

    timilo

    9
    Mercredi 21 Novembre 2012 à 06:48

    C'est réellement ton histoire ? Cela n'a pas du être facile à gérer tous les jours ça. belle journée à toi

    10
    Mercredi 21 Novembre 2012 à 09:33

    Je suis ému par la capacité (que je porte en moi aussi mais que je n'ai pu exploiter) qu'ont certaines personnes (génreuses et sincères) à élever un enfant orphelin. Ton article nous ramène à cela. Avant d'envisager de concevoir un deuxième, un troisième enfant, voire plus... ne serait-il pas plus "humain" de nous occuper de ceux qui n'ont plus de parents et qui doivent se satisfaire d'une éducation publique. Bien sûr dans la réalité, il est très difficile, compte tenu des dérives d'amnuiser cette douleur de l'enfance, plus encore en France quand les démarches administratives sont insensées. Mais bon, j'aimerai toujours cette idée que les orphelins puissent trouver parents... hétéros ou non. Merci d'en avoir parlé. Bises.

    Jonas

    11
    Mercredi 21 Novembre 2012 à 10:17

    Jonas aujourd'hui,  a décidé de m'enlever les mots du clavier ! Sur l'adoption ... débat de société.

    Quant à la position obtue, de l'église; ceci lu par ailleurs et jubilatoire : simplement rappeler que Joseph n'est pas le père de Jésus, ni celui ci son fils, que Marie est vierge, que Jésus est le fils de Dieu, et Joseph pas franchement le mari de Marie puisqu'elle est vierge, même si elle est bien la mère de Jésus... Je l'ai fait un peu emberlificoté mais c'est volontaire !

    Bonne réflexion et merci Esclarmonde de sujet de débat fort bien amené .

    12
    Mercredi 21 Novembre 2012 à 10:26

    Une belle histoire qu'est celle ci, certainement la tienne...belle parce qu'au début un petit être qui n'a rien demandé à personne venue de nulle part trouve enfin le bonheur dans une famille adorante.

    mais ce billet est rempli d'emotion qui tu as tout a fait su retrenscrire, on ne peut que réflechir après t'avoir lu...

    bises

    13
    Mercredi 21 Novembre 2012 à 12:37

    Bonjour Esclarmonde !
    Comme c'est beau... Mieux que l'avortement, même si c'est un peu triste !
    Bises, bonne journée

    14
    lagardèreclaude
    Mercredi 21 Novembre 2012 à 13:34

    récit mythologique...non pas du tout....mais il est la réalité d'une vie qui est le fruit d'un amour....raison où pas de savoir...ses origines....;en tout cas cela peut empêcher de vivre mieux...c'est émouvant et troublant..........douce journée........bisesssssssssss
    claude

    15
    Mercredi 21 Novembre 2012 à 13:52

    Diantre !... Quelle histoire. Et quelle bele histoire dont les péripéties sont dignes des plus grands  ouvrages d'aventure. Avec du recul, cette hiostoire est unique et te rend unique.. Un conte de fée... Une vraie princesse.

      Heureux je suis de te connaître un peu. Ecrire à une princesse n'est point mon quotidien... Quelle chance j'ai !

    16
    Esclarmonde Profil de Esclarmonde
    Mercredi 21 Novembre 2012 à 21:42

    @ Flipperine, une vie heureuse oui mais pas la mienne, c'est une petite histoire venue de ma seule imagination !

     

    @ Peache, et moi contente de te compter maintenant parmi mes lecteurs fidèles (et c'est réciproque), à bientôt !

     

    @ Timilo, mon personnage a la chance d'avoir été adoptée tout bébé, mais terrible est le destin de jeunes qui sont condamnés à errer de foyer en foyer ou pire encore de se retrouver dans la rue, merci de donner de ton temps pour s'occuper d'eux

     

    @ Katara, non c'est une histoire purement inventée, je ne sais pas si dans cette situation, j'aurais eu la sagesse du personnage

     

    @ Jonas, il devient en effet de plus en plus difficile d'adopter un enfant car certains pays parait-il verrouillent un peu l'accès au "marché" (oh mot détestable...) des enfants adoptables à cause des dérives type Arche de Zoé, dommage !

     

    @ Nathanaël, excuses moi mais je ne vois pas le rapport avec cette histoire de Joseph et la mariage homosexuel.... Enfin si c'est ce que tu veux dire, je n'ai peut-être compris !


    @ Loridyl, contente de te retrouver, ce n'est pas mon histoire mais c'est probablement un thème qui me touche et je pense que ces adoptés sont bien placés pour savoir que connaître ses origines c'est très précieux...

     

    @ Naïs, à priori c'est mieux que l'avortement puisque tant que la vie il y a de l'espoir après, pour les personnes qui se retrouvent enceintes seules et sans soutien, la choix à faire doit être très difficile mais j'imagine que comme moi tu te gardes bien de porter un jugement...

     

    @ Claude, pour certains cela peut être difficile certainement, j'ai connu des gens qui avaient adopté de jeunes coréens et en effet, cela s'est mal passé parait-il.... A côté de ça, certains ont la chance d'avoir des parents adoptifs formidables et les choses se passent on ne peut mieux.

     

    @ Le chevalier, hélas je me dois de vous décevoir mais cette histoire n'est que le fruit de mon imagination ! J'ai du pas mal me débrouiller puisque beaucoup de gens ont cru que c'était mon vraie vécu, un canular pourtant involontaire !

     

    Merci à vous tous et belle fin de soirée; bises

    Esclarmonde

     

     

    17
    Jeudi 22 Novembre 2012 à 20:42
    durgalola

    toi tu es l'enfant adoptée

    moi la maman adoptante

    et l'adoption ne dure qu'un temps ... après cet enfant d'ailleurs, cet enfant dailleurs est son enfant et on le sent dans ses tripes.

    je t'embrasse fille de louve. Pour tes parents, tu es la plus belle des enfants.

     

     

    18
    Esclarmonde Profil de Esclarmonde
    Jeudi 22 Novembre 2012 à 21:17

    @ Durgarola, moi je ne suis pas enfant adoptée et mon personnage est inventé de toute pièce mais je suis ravie d'apprendre que tu est une maman adoptante, ton commentaire est en tout cas très émouvant et j'espère que mon histoire parait crédible. Je t'embrasse également même si je ne suis pas fille de louve ! 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :