• Chômage longue durée (2/2)

     

    lt3a6tzr

     

     

     

     

     Sam commença à ranger dans le but d'avoir fini le soir même. Le lendemain, il ne reviendrait plus. Il ne risquait plus grand-chose, abandon de poste ? Qu'est-ce que ça veut dire abandon de poste dans ce merdier ? Que dalle ! On le lui reprocherait lorsqu'il voudrait postuler pour un autre emploi ? Mais il ne chercherait pas d'autre emploi ! Vivre d'amour et d'eau fraîche, voilà ce qu'il voulait. Car depuis longtemps, l'amour et l'eau fraîche, il ne savait plus ce que c'était : l'amour ? Sa femme l'avait quitté depuis plusieurs années et celles qui prétendaient la remplacer n'était que des gourgandines plus intéressées par son compte en banque que par son amour de la poésie. Il faut dire que la poésie dans le monde ou il évoluait étais plutôt mal vue... L'eau fraîche ? Cela faisait longtemps qu'il ne savait plus ce que c'était car cela faisait un moment qu'il se dopait au whisky et à la bière pour tenir le coup.

     

       Et toi Sam, tu n'as rien à te reprocher ? Cette petite voix lui revenait sans cesse pendant qu'il rangeait, comme les mélopées des banshees. Et bien si, j'ai quelque chose à me reprocher, beaucoup même. Celle de ne pas avoir choisi une vie en rapport avec mes vrais désirs, celle d'avoir collaboré à un système inique, celle d'avoir choisi de se taire et de subir alors que je rêve de révolte et d'insurrection, pas une insurrection violente mais une insurrection de l'amour et de la poésie.

     

       Ce soir, je mettrai ma cravate à la poubelle et je donnerai mon costume à une association charitable. Je ne ferai pas comme les autres ici. Je n'irai pas m'inscrire au Pôle Emploi. Je ne mendierai pas un autre boulot avec des trémolos dans la voix auprès d'une conseillère qui n'en a rien à foutre et je n'irai pas à l'aide sociale pour avoir des tickets d'alimentation en échange d'un comportement de bon citoyen prêt à tout pour retrouver du travail.

     

       Je vais courir chez moi retrouver brièvement ma solitude et faire ma valise. je vais partir dans le sud de la France retrouver le soleil, les filles au teint couleur de miel et les montagnes aux reflets bleutés. Je m'assoirai à la terrasse d'un café et je me laisserai enivrer par la chaleur, je goûterai leur vin et je m'imaginerai en Dyonisos dont la vie éternelle est une perpétuelle fête. Je séduirai une belle femme brune et elle me fera oublier mes années d'errance. Je ne collaborerai plus à ce système. Je n'y arriverai plus de toute façon et je vais attendre son effondrement. A ce moment, tous ces gens que je rêvais d'anéantir pour sauver le monde de leur rapacité mais qui me réduisaient à l'impuissance, je les attraperai par la cravate et je m'en servirai pour les pendre aux beaux lampadaires qui ornent ces belles avenues...

     

       En attendant, quand j'arriverai dans mon petit paradis, je monterai au donjon de ce château et du sommet, je contemplerai ce paysage qui m'a tant bouleversé et je me dirai : "le monde est à moi."

    - Fin -


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 7 Novembre 2011 à 09:23
    les mots écrits de J
    Fantasme jubilatoire ma chère Esclarmonde ! Qui n'a pas rêvé de cela. J'ai beaucoup écrit sur ce thème du désengagement des choses contraignantes ou de la déception de cette civilisation qui se noie. Finalement Sam (s')est sauvé, ce n'est pas si mal ! Bises
    Jonas
    2
    Lundi 7 Novembre 2011 à 09:39
    ozymandias
    c'est beau d'arriver à changer de vie - faire ce que l'on aime ... mais un minimum d'argent est nécessaire car vivre de la poésie.. de nos jours et meme de tout temps.. cela n'a jamais été possible
    il a quand meme le courage de rompre les ponts avec tout le monde et changer meme de région
    au soleil tout parait plus beau et plus réalisable
    je lui souhaite une belle vie pleine de tout ce qui lui manquait ..
    je t'embrasse Esclarmonde belle journée
    3
    Lundi 7 Novembre 2011 à 10:12
    louv'opale
    Pas très réaliste, Sam. Mais comme on le comprend !
    Belle journée, bises.
    Louv'
    4
    Lundi 7 Novembre 2011 à 10:12
    louv'opale
    Pas très réaliste, Sam. Mais comme on le comprend !
    Belle journée, bises.
    Louv'
    5
    Lundi 7 Novembre 2011 à 11:26
    Nina Padilha
    Un virage radical, dans une vie...
    Est-ce possible ?
    6
    Dan
    Lundi 7 Novembre 2011 à 13:57
    Dan
    Plus le monde autour de nous est rude et plus le rêve devient notre seul recours. Bises dan
    7
    Lundi 7 Novembre 2011 à 16:07
    Line
    j'ai lu les deux, bien écrit
    il passe d'un système à un autre système où il va profiter des autres pour pouvoir vivre
    Le soleil ne nourrit pas son homme comme on dit

    mais tu écris un beau rêve et je le comprends


    bon lundi et bonne semaine
    8
    Lundi 7 Novembre 2011 à 16:09
    Line
    moi je suis dans le sud, pas de dégats mais la haute Corse et le centre que de dégats et des pluies torrentielles, et comme dans une île on est solidaires j'ai receuilli des personnes
    et aidé donc un week-end à faire peur et je suis sur les rotules

    bisous
    9
    Lundi 7 Novembre 2011 à 18:29
    Frieda
    Bonsoir Esclarmonde,
    Un avant-goût de retraite...Peut-être
    Bisous du soir
    Frieda
    10
    Elo
    Lundi 7 Novembre 2011 à 18:57
    Elo
    J'ai lu les deux épisodes d'un coup !!!! C'est GENIAL !!!! Vraiment j'adore ! bisous
    11
    Lundi 7 Novembre 2011 à 20:14
    le Chaton
    Cela valait la peine d'attendre, jolie fin... Bises Le Chaton.
    12
    Mardi 8 Novembre 2011 à 06:23
    timilo
    Cela me rappelle quelqu'un et château me dit quelque chose
    Mais il y a beaucoup de personnes comme ça qui refont ainsi leur vie

    Passe une douce et agréable journée ,

    Bisous

    timilo
    13
    Mardi 8 Novembre 2011 à 07:19
    Le Chevalier Dauphin
    La conclusion de ce récit , je la comprends. Sur une ruine, je me sens... différent !
    Ton héro est un peu moi (un peu de toi ? et beaucoup des autres... C'est cela aussi l'imagination d'un écrivain.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :