• Apologie des oisifs

       



       "Il existe une catégorie de morts-vivants dépourvus d'originalité qui ont à peine conscience de vivre s'ils n'exercent pas quelque activité conventionnelle. Emmenez ces gens à la campagne ou en bateau, et vous verrez comme ils se languissent de leur cabinet de travail. Ils ne sont curieux de rien ; ils ne se laissent jamais frapper par ce que le hasard met sur leur chemin ; ils ne prennent aucun plaisir à exercer leurs facultés gratuitement ; à moins que la Nécessité ne les rosse à coups de trique, ils ne bougeront pas d'un pouce. Rien ne sert de parler à des gens de cette espèce : ils ne savent pas rester oisifs, leur nature n'est pas assez généreuse. (...) Comme si l'âme humaine n'était déjà pas assez limitée par nature, ils ont rendu la leur plus petite et plus étriquée encore par une vie de travail dépourvue de toute distraction. Et voilà soudain qu'ils se retrouvent à quarante ans, apathiques, incapables d'imaginer la moindre façon de s'amuser, et sans deux pensées à frotter l'une contre l'autre en attendant le train. S'il avait eu trois ans, notre homme aurait escaladé les caisses. S'il en avait eu vingt, il aurait regardé les filles. Mais maintenant la pipe est fumée, la tabatière est vide, et le voilà assis sur un banc, raide comme un piquet, avec des yeux de chien battu. Ce n'est pas vraiment ce que j'appelle réussir sa vie."

     

    Robert-Louis Stevenson - Une apologie des oisifs.



     

     

     

    Bon lundi à tous !



    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 20 Février 2012 à 08:38

    Heureux ceux qui ont compris le bonheur de vivre et de profiter de chaque moment de la vie. Le conditionnement à la vie active dès l'école n'aide pas à cette sérénité. Bises DAN

    2
    Esclarmonde Profil de Esclarmonde
    Lundi 20 Février 2012 à 09:22

    @ Dan, Stevenson en tout cas, a une vie mouvementée, libre et fort intéressante si j'en crois sa biographie. Il a bien fait car il est mort très jeune ! le pouvoir financier s'appuie sur le conditionnement dont tu parles pour nous faire encore plus craindre le chômage, assez terrible.
    Bises

    Esclarmonde 

    3
    Lundi 20 Février 2012 à 09:33

    Je crois que tout dépend aussi de l'environnement dans lequel on vit; Je me vois mal contempler avec bonheur et sérénité les murs de béton ou respirer à plein poumons les gaz d'échappement....


    Bonne journée, bisous


    Louv'

    4
    Christiane93
    Lundi 20 Février 2012 à 09:40

    A chaque endroit ces plaisirs, même dans les villes on peut trouver des "petits moments privilégiés! Moi je me régale de voir chaque matin, les petits oiseaux venir becquer les graines que je leur mets, c'est un des premiers petits bonheurs de la journée.

    Douce journée, ouvrez vos yeux, ouvrez votre coeur.
    Christiane 

    5
    Jonas D.
    Lundi 20 Février 2012 à 11:12

    Certains s'accomplissent à travers leur métier, d'autres peuvent se complaire dans le travail qui les nourrit, je conviens de tout cela. Ce que je déplore souvent c'est le manque d'imagination et de curiosité de nos concitoyens. Car quand ils seront affranchis - quelqu'en soit la raison et elle est parfois malheureuse - de leur occupation rémunérée, que leur restera-t-il ? J'ai passé ma vie à éviter ce piège et je crois être un homme libre et, pour rebondir sur les deux derniers articles de Dan, j'ai trouvé mon bonheur, parfois simplement en regardant par la fenêtre ou en foulant le pavé de nos villes et la boue de nos campagnes ! Bises.

    Jonas

    6
    Lundi 20 Février 2012 à 13:22

    J'avoue que j'ai tant d'idées, tant d'envies que je guette chaque jour l'heure de la fin du travail pour faire tous mes rêves. Haaa, comme il me serait doux de gagner au loto pour enfin faire les milliers de choses que la vie de trvailleur ne me permet pas.

      Mais j'avoue avoir plaisir chaque jour à travailler, car j'ai la chance d'avoir un métier stimulant avec des réflexions puis des actes.

    Conclusion... je suis heureux partout !

    7
    Lundi 20 Février 2012 à 13:42

    je pense être épanouie dans mon travail et dans mes loisirs aussi


    mais ce n'est pas le cas de tous.... je les plains car de quoi vivront-ils à la retraite ???une vie par procuration ?


    j'aime Michel Sardou quand il chante ...


    Et si j'te racontais


    Notre prochain voyage ?


    J'veux dire... en plein délire,


    En plein vagabondage.


    J'ai l'air de plaisanter


    Mais j'rigole pas du tout :


    Etre une fois cinglés,


    Une fois vraiment fous.


     


    Partir, bon Dieu ! partir


    Sans savoir où l'on va,


    Faire de la planche à  voile


    Au détour d'un delta,


    D'accord, on prend la fuite :


    Imaginons la suite,


    Pour un mois pour un an,


    J'sais pas.


    voilà ce qui s'appelle vivre


    je t'embrasse Esclarmonde, passe une belle journée


    joelle gifs soleil beau temps

    8
    Lundi 20 Février 2012 à 17:34

    Chacun vit cela différemment. Tout dépend de l'environnement...
    Bonne soirée

     

    9
    Esclarmonde Profil de Esclarmonde
    Lundi 20 Février 2012 à 21:20

    @ Louv, justement je ne pense pas que l'on vive dans un tel environnement pas choix, c'est souvent poussé par des contraintes professionnelles et c'est bien le problème...

     

    @ Christiane, merci de ton joli commentaire ! j'ai habité quelques temps à Paris et même si la campagne me manquait, il y avait toujours quelque chose à regarder.

     

    @ Jonas, et quand on ne sait pas s'occuper et réflèchir par soi-même, il est certain que le chômage est vécu comme tragique bien au delà des problèmes matériels qui en découlent !

     

    @ Chevalier, contente que vous ayez de nobles occupations ! trop nombreux sont ceux qui ont des travaux pénibles et répétitifs

     

    @ Joelle, déjà devoir attendre la retraite pour pouvoir s'épanouir un peu, c'est un peu triste non ? merci pour ce texte de SArdou,  on devrait vivre au temps présent, pas toujours facile.

     

    @ Jackie, il est certain qu'un environnement peu épanouissant n'arrange pas la situation.

     

    Je vous souhaite une bonne soirée

    Bises

    Esclarmonde

    10
    Mardi 21 Février 2012 à 07:21

    Je m'interrogeais hier avec une amie à savoir si tout cela n'est pas question d'éducation au final. bises

    11
    Mardi 21 Février 2012 à 11:44

    Le travail oui...mais pas au point de ne vivre que par lui et pour lui, ça non. Il y a tant à voir et à découvrir autour de nous..;Bises

    12
    Esclarmonde Profil de Esclarmonde
    Mardi 21 Février 2012 à 21:42

    @ Katara, je suis d'accord avec toi, l'éducation y fait beaucoup pas seulement avec les parents mais aussi à l'école et la baisse continue du niveau ne présage rien de bon ! Bisous et bonne soirée

     

    @ Le Chaton, en ce qui concerne, tu donnes un bon exemple de curiosité vis-à-vis du vaste monde ! Bises et bonne soirée

    Esclarmonde

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :